QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 7 février 2016

Humeur de fin de nuit


...Me voilà encore debout en fin de nuit, discrète comme les souris qui me tiennent régulièrement compagnie! Si j'accepte la contrainte de mes insomnies le reste du temps, l'idée d'aller travailler sans avoir suffisamment dormi me tétanise.
Soupir!

 J'adore ce silence nocturne. J'ai plaisir à m'imaginer vivre dans un monde où le bruit des autres ne tiendrait pas la première place, n'envahirait pas ma vie comme il le fait régulièrement. Et ce n'est pas ma migration vers Lyon qui m'apportera ce cadeau.
Hier fut remuant et un brin contrariant. Ma propriétaire (que j'adore) m'a informée que des visites de l'appartement étaient prévues. Panique à bord car les lieux ressemblent à une ville après bombardement. Je me sens incapable d'accueillir des gens en ce moment. La réaction agacée à mes objections m'a perturbée et mon cerveau est passé aux 200.000 tours/minute. Comment faire? que faire en priorité? J'ai, du coup, prévu pour ce matin, un voyage de sacs et cartons, au lieu de m'occuper de ma voiture. Bref, mon cerveau fait des noeuds. J'ai réclamé, quémandé ce délai du week-end mais je dois m'attendre à recevoir prochainement des visiteurs sur le chantier:-)
Contrariété = crise de boulimie! Et hop, les vieux démons se sont réveillés. Je me suis jetée sur la nourriture tant j'étais agacée et inquiète et ai tenté de tout oublier ensuite dans une longue sieste.
A mon réveil en début d'après-midi, les vents violents annoncés sur la région soufflaient avec force. Je suis passée à la pharmacie et au magasin bio en subissant les bourrasques imprévisibles. J'ai déposé quelques livres dans "l'armoire à livres" et en ai emporté d'autres. J'aime cette idée d'installer une armoire devant le magasin et d'offrir cette possibilité aux clients et aux passants. J'ai ainsi pu déposer des bouquins policiers et échanger contre des livres pour enfants qui feront le bonheur des petits. Léna s'est déjà régalée avec une encyclopédie du monde vivant.
Un passage chez Lucia pour refaire le plein de détente, de discussions et de plaisanteries. L'odeur du baeckeoffe mijotant dans le four était une merveille pour les sens.
A mon retour, j'accueillis dans ma porcherie 3 cousines que j'avais conviées à venir choisir un sac à main. J'ai récupéré les sacs à main que ma Miss ne voulait plus mais ce sont des modèles XXL, en vogue chez les jeunes, qui ne conviennent pas aux plus âgées. Elles sont quand même reparties avec un ou deux sacs. Le reste sera mis en vente au prochain Fourbi du village début Juin.
Aujourd'hui sera donc actif sous la contrainte. J'aime pas!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!