QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 10 février 2016

Humeur du matin


Afficher l'image d'origine
...je me traîne mais je garde la tête hors de l'eau!:-)
Pour expliquer, mon corps porte bien ses années mais mon moral tend vers l'optimisme. Je fais des efforts pour garder un moral d'acier, d'airain, de béton, bref un moral solide. Si je lâche la barre trop longtemps, je ne pourrai pas faire face à la multitude de problèmes qui déferlent.
Hier matin, visite au centre France Telecom/Orange d'Ambérieu pour évoquer le transfert de ma ligne. Et la surprise d'apprendre qu'ils ne retrouvaient pas ma trace. Nulle part! J'avais pourtant apporté les papiers d'ouverture d'une ligne en 2012 mais non, je suis devenue un fantôme. L'employée qui m'a reçue fut fort peu amène et je dus insister plusieurs fois pour qu'elle cherche même dans les coins mais elle traîna les pieds. Je repartis sonnée de découvrir que j'avais été radiée sans en être avertie. Serais-je passée en dégroupage total chez Free sans en avoir été informée? Mon prochain coup de fil à Free m'apportera sans doute une réponse.
L'accueil des employés de FT est glacial dès lors que vous n'avez pas un compte chez eux.
Et la météo nous ressortit le même couplet que la veille: pluie, grisaille et vents violents.
Le reste de la journée fut grignotée par des mises en carton, des lessives, des vaisselles et des coups de fil. Un mur commence à s'élever, mur que je dois réduire à tout prix en effectuant des voyages.
Tout à l'heure, j'emmènerai ma voiture chez le garagiste en insistant bien, cette fois, pour que les travaux éventuels ne débutent pas sans un coup de fil préalable et mon accord.
Lors de la dernière visite, la note fut si élevée que je dus m'accrocher au comptoir. Ils avaient "oublié" de m'informer de la liste des vérifications et réparations. Ila avaient tout entrepris sans me prévenir. J'ai aussi stipulé que je refusais la "voiture qui tue" comme véhicule de prêt. La route de la peur de la dernière fois m'a vaccinée! Imaginez un véhicule à 90 km/h sur la nationale bondée et qui se met de lui-même au point mort avec un levier de vitesse inerte et incontrôlable! La vitesse diminue brutalement, provoquant des freinages derrière, des coups d'avertisseurs frénétiques et une trouille bleue.
J'en profiterai pour rentabiliser ma sortie en passant au Service des Eaux afin d'y clore mon compte.
La vie continue...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!