QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 21 février 2016

Humeur du matin


Afficher l'image d'origine

...tout étonnée, surprise! Je ne reconnais rien autour de moi. Il me faudra apprivoiser ce lieu, ces bruits, le voisinage.
Hier fut le point d'orgue à une série de journées harassantes. L'aube se leva sur du blanc: le givre qui recouvrait tout d'une pellicule brillante. Les cousins arrivèrent les uns après les autres. Rieurs, blagueurs. Un café avec des viennoiseries pendant qu'ils jetaient un coup d'oeil circulaire et légèrement inquiet à la montagne de sacs et des cartons posés dans la pièce à vivre.
Mes enfants arrivèrent avec le camion de déménagement. Le travail sérieux commença et tous m'épatèrent. Mes cousins, septuagénaires ou presque, n'avaient peut-être pas l'énergie du jeune âge mais ils avaient des habitudes des vieux routiers de la vie. Ils avaient tous participé à de très nombreux déménagements et leur savoir-faire fut apprécié. Début des opérations vers 8h30 et 2 heures plus tard, voitures et camion démarraient.
A Lyon, mon propriétaire nous attendait pour donner un coup de main. Le plus gros des meubles fut monté à l'étage puis remonté mais, un peu avant midi,  des voix rieuses et impatientes réclamèrent un casse-croûte et à boire.
Je sortis le pique-nique prévu et tout le monde se rassembla sur la terrasse entre nourriture et quelques bonnes bouteilles apportées par Mathieu et Cécile. Ah ce Côteau du Layon frais, ouvert et partagé avec des mines de chats repus!
Les 4 Mousquetaires reprirent la route du retour et mes enfants aidés de ma belle-fille et de son frère achevèrent les installations. Les filles furent très efficaces dans le rangement de la cuisine et de la salle de bains. Ma belle-fille s'unit à mon propriétaire pour installer télévision et ordinateur.
Free avait bien fait les choses: ma ligne était déjà ouverte à mon arrivée.
Mon fils partit rendre le camion du déménagement et fut surpris par l'accueil. A la réception vendredi soir, le jeune homme pressé qui l'accueillit réfuta les remarques de mon fils sur des rayures côté clignotant. Ce n'était pas grave. Et il nota "rien à signaler". Dans la portière, les filles remarquèrent des morceaux de cache de clignotant, preuve qu'un accident avait eu lieu peu de temps avant et que le fameux clignotant avait été changé. L'employée à la réception nota les rayures et chercha à les imputer à mon fils. C'est un sanguin et il rua dans les brancards. Le ton monta dangereusement et il retournera Lundi dans cette concession Mingat pour mettre les choses au point avec l'employé du Vendredi. J'ai proposé de l'accompagner. Cette pratique tient de l'arnaque, voire de l'escroquerie: faire payer à plusieurs loueurs les mêmes dégâts. Mon fils ne laissera pas tomber et moi non plus. Quitte à porter plainte contre leurs pratiques contestables.
Cette première nuit fut agitée. Couchée vers 19h30 (oui, je sais! Pas de commentaires!) et réveillée 3 heures plus tard. Je découvris la liste des chaînes de la TNT et jubilais en zappant comme une folle. Un bol de Ricoré vers minuit. Il me fallut quand même le temps de retrouver ce &^^& pot de poudre mais je pus savourer la boisson chaude, vautrée sur mon nouveau canapé. Il n'est pas aussi confortable que le précédent mais c'est un prêt de mon propriétaire en attendant d'en acheter un à mon goût. Je ne vais pas bouder mon plaisir.
Les enfants viendront aujourd'hui pour m'aider. Je prendrai un comprimé de Doliprane pour atténuer les douleurs variées et j'en profiterai pour avancer.
On s'accroche, Martine, on s'accroche!

1 commentaire:

  1. Youpi hourra, essai transformé !!!
    Quel plaisir de te retrouver dans ton nouveau logis installée et la connexion fonctionnelle.
    Tu peux dire que tu as de la chance d'être aussi aimée, c'est bon de sentir qu'il y a beaucoup de personnes qui aiment aider. Tes enfants en premier.
    Allez tu vas vite trouver tes repères et puis maintenant te voilà " urbaine "... Bravo !
    Et oui accroche toi Martine, nous comptons sur toi.
    Mille gros bisous pour toi et toute ton équipe.
    Marie dite Asminette

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!