QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

vendredi 18 mars 2016

Humeur de ma nuit

Afficher l'image d'origine

...enfouie sous une montagne de mouchoirs usagés mais souriante intérieurement. La maison est silencieuse. Un coup d'oeil furtif par la fenêtre donnant sur la place m'indique que rien ne bouge, qu'aucune lueur ne brille à une fenêtre. Ca, j'aime moins!
Je voudrais casser le schéma mental "la nuit, on dort" pour rentabiliser ce temps offert par Dame Insomnie mais j'ai du mal à sauter le pas. Traîner sans but, papillonner d'un média à l'autre est jubilatoire donc pourquoi me ruinerais-je le moral à contrarier ma paresse nocturne?
Hier fut actif. Si, si! Vous êtes surpris? Moi aussi!:-)
Une descente au garage et l'extraction de quelques sacs a reboosté un moral défaillant. Ma soeur ironise sur le temps qu'il me faudra pour vider le garage. "1 an?" a t'elle proposé. Devant mes molles protestations, elle a rallongé le délai à 18 mois!  :-)
Bon, ma chambre ressemble encore à une plage après une marée d'équinoxe mais je tiens le cap. Hier, j'ai trié. Je l'avais déjà fait avant de remplir mes sacs et cartons mais un second tri s'impose. Je reconnais humblement avoir conservé des affaires que j'aimais bien: des soutiens-gorge aux bretelles distendues, des slips dont le caoutchouc de la ceinture bâille légèrement. Je les aimais bien, on avait des souvenirs en commun mais je dois les laisser partir. :-)
Vers 8h, tout à l'heure, je referai le chemin jusqu'au laboratoire pour y récupérer mes résultats et j'espère qu'ils seront positifs. La promenade d'hier sur des trottoirs détrempés m'a permis de repérer des magasins et boutiques du quartier. Le premier cercle concentrique a été parcouru et j'agrandirai mes explorations au fur et à mesure.
Repérer et apprivoiser son environnement prend du temps et j'avancerai par petites touches.
Il me faudra aussi songer à remplir mon réfrigérateur malgré les rappels à l'ordre de mon banquier. Je m'en veux d'avoir donné mon numéro de téléphone portable car je suis joignable par eux à tout instant. Rarement pour me féliciter d'avoir de l'argent sur mes comptes :-)
Ces déménagements sont une catastrophe écologique et humanitaire côté finances. Bref, je vais bientôt être obligée de faire la manche ou de vendre des parties de mon corps.
Image: http://www.ca-bouchonne-a-paris-et-ca-debouchonne-chez-nous.com/

1 commentaire:

  1. Bravo!
    Un toast s'impose, et je trinque nuitamment - merci au Syndicat des Eaux de la Montagne Noire :-) - à votre santé bientôt rétablie, votre espace cosy renouvelé, votre enclos fleuri et votre quartier peu à peu parcouru.

    A banquier trop bavard, comptes en retard,
    À comptes fluctuants, banquier patient...



    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!