QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 5 mars 2016

Humeur du matin

Afficher l'image d'origine

...j'attends que le jour se lève! La locataire du bas est là ce week-end et j'essaie de ne pas la déranger. Je me fais légère, légère et c'est une gageure!:-)
Hier fut dantesque. Un vent glacial et très violent souffla toute la journée, accompagné de pluies récurrentes et d' un orage dans la soirée.
La fatigue accumulée et mon foie perturbé par l'idée d'assister à une autre séance violente chez mon amie m'ont ramenée à l'état larvaire. Frissons, froid intérieur, nausées m'accompagnèrent tout au long de cette journée désagréable.
Un passage à Meyzieu sous une pluie battante. Un arrêt à la banque, à la pharmacie puis pour faire des photocopies de ma carte d'identité. J'arrivai chez mon amie pour trouver porte close et je dus patienter en frissonnant dans ma voiture.
Elle arriva plus tard et je la suivis avec joie. Je m'installai à une table pour recopier mon attestation destinée à son avocate. Il fallut auparavant lire mon texte à leur fils afin qu'il donne son avis. Le repas fut simple et bon mais rien ne passait. Mon amie était branchée sur 100.000 volts et s'agitait en paroles et en gestes.
Son mari arriva avec ses acolytes et la tension grimpa d'un cran et même de plusieurs à certains moments. Je restai un temps mais dus fuir et rentrer chez moi. J'arrivai à temps pour vomir avant de me coucher en frissonnant.
Bref, hier fut une journée à oublier. J'ai annulé ma visite chez une amie pour me reposer aujourd'hui. Le locataire qui me succédera dans l'Ain eut la gentillesse de m'apporter les étagères restées dans le garage. Nous discutâmes devant la maison, dans un froid qui ne sembla pas du tout le déranger. Un voisin en profita pour venir se présenter et c'était reparti pour une autre demi-heure dehors, au milieu des bourrasques.
Est-il utile de préciser qu'à 20h30, j'étais dans mon lit et que j'étais debout à 23h30?  Ces nuits à épisodes me tuent.
Ma Miss espère que je préparerai des bugnes ce week-end mais l'idée même de friture et de sucre, me secoue le corps et la bile remonte. Il lui faudra patienter, je le crains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!