QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 21 mai 2016

Humeur du matin

...réveil difficile et à la fois joyeux: à 6h30, Léna -tout sourire- vint se coucher près de moi. Quelques caresses sur le bras, de petits coups de pied sur la cuisse et un rire étouffé eurent vite raison de mon fragile sommeil du matin.
La voilà en super forme un samedi matin, un jour sans école où elle aurait pu rester au lit. Elle a déjà voulu aller sur la terrasse car les volets ouverts laissent apercevoir soleil et ciel bleu ce qui signifie pour elle "allons-y!"...
Elle a vite déchanté dans sa petite chemise de nuit Reine des Neiges et est rentrée en frissonnant. Elle a enchaîné en enfilant mes escarpins pour arpenter le couloir. Je l'ai grondée en lui parlant de la voisine du dessous, peut-être là ce week-end et qui allait être réveillée par ce bruit cliquetant de talons sur le carrelage.
Hier fut dévolu à mes fameuses abeilles qui ont occupé toute notre journée.
Un essaim avait été retiré par les pompiers la veille mais ma promenade matinale me fit découvrir ceci:

J'évitai soigneusement le jardin mais pris le temps de prévenir mon propriétaire. Il m'informa qu'il viendrait en début d'après-midi.
A 14h, il me sortit de ma sieste car il cherchait le fameux nid. il n'était plus là. Branche cassée donc nous pensâmes que les pompiers étaient repassés.
Vers 15h, un couple d'amis vint me rendre visite mais un nuage de milliers d'abeilles nous poussa à rentrer en courant. Et un autre coup de fil au propriétaire qui revint constater l'événement. Planqués derrière les fenêtres du salon, nous ne pouvions que regarder. Il arriva, inspecta et annonça que le nid avait changé de place. Et hop, voilà le nouveau dans la terre:


Nous en avons déduit que le nuage d'abeilles était la conséquence de la chute de la branche sous le poids de l'essaim et qu'elles le reconstituèrent par terre.
La voisine, paniquée de voir autant d'abeilles avait, entre temps, téléphoné à son pompier de mari. Ils arrivèrent tous les deux en fin d'après midi pour en discuter et faire des clichés qu'ils envoyèrent à la caserne voisine. Nous attendons donc aujourd'hui l'intervention des pompiers. Pourront-ils cette fois, récupérer l'essaim à terre, plus difficile à capturer?
C'est très impressionnant et flippant. J'ai annulé la venue de mes petits-enfants et Léna évite soigneusement le jardin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!