QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mardi 19 juillet 2016

Humeur du matin

...chaud, fait chaud! Je suffoque comme un gardon sorti de l'eau. Le seul plaisir de cette canicule est de pouvoir dormir les fesses à l'air. Imitons les enfants, les petits qui le font spontanément. Moi, je me réfugie toujours derrière ma chemise de nuit style Laura Ingalls mais j'ai osé sauter le pas.
Hier fut agité, remuant, au rythme de la petite demoiselle.  Passer la chercher en bas de chez elle puis aller faire les courses en compagnie d'un lutin qui n'arrête pas de parler, de commenter, de questionner, cela demande un entraînement de commando!
Quel plaisir de circuler en ville et dans les travées désertées des magasins! Je vote pour qu'on reste en été tout le temps. J'aime infiniment la ville à cette saison!
Revenir chargée comme un mulet à la maison, préparer la petite piscine puis le repas, jouer à cache-cache à de nombreuses reprises, alors que je n'avais qu'une envie: faire l'étoile de mer dans mon lit! Bref, on ne s'ennuya pas dans la maisonnée. Elle souriait sans cesse donc c'est bien!
La nuit est paisible. L'aube pointe son nez et je réalise que nous sommes déjà dans la période descendante. Le solstice d'été est passé et, malgré la chaleur, nous nous acheminons vers l'automne.
Résultat de recherche d'images pour "cri d'horreur"

Ce matin, la demoiselle rejoindra ses cousins pour jouer tandis que de mon côté, je retrouverai le salon climatisé de mon coiffeur. Et sa gentillesse virevoltante! Et ses cafés servis à volonté!
En Avril dernier, l'idée saugrenue me vint de tourner le dos aux coupes dégradées et d'opter pour un carré. Cela ne se fait pas en un claquement de doigt mais actuellement, je suis dans une phase de rage devant des cheveux de toutes les longueurs. Ne pourraient-ils pas pousser tous au même rythme, bon sang? J'ai des queues de souris inégales et aujourd'hui, je devrai décider si je persévère ou si on recoupe tout. C'est si hideux que j'en frémis chaque matin.
A suivre donc!
Je tourne volontairement le dos aux horreurs du monde. Je n'arrive plus à digérer les informations, ma colère, ma rage, ma haine. J'ai besoin de temps.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!