QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 23 juillet 2016

Souvenirs olfactifs

 http://fr.longchamp.com/femme




La maroquinerie est un art, lié chez moi au toucher et à l'odorat. Quelle émotion devant des objets de cuir à l'odeur particulière et au grain si doux sous les doigts. Ce parfum si reconnaissable est définitivement lié aux souvenirs de rentrée scolaire. Un cartable neuf me mettait en transe et j'éprouve toujours autant de plaisir à déambuler, nez au vent et truffe humide, dans les rayons de maroquinerie des grands magasins.

Et deux petits posts  d'avant:

Que voilà une jolie manière de représenter une odeur! Nous avons tous une mémoire olfactive. La mienne est très puissante et prégnante.
J'ai déjà évoqué sur ce blog les odeurs, MES odeurs d'enfance, celles qui me tourneboulent encore le coeur dès qu'elles surgissent. Le pain chaud et le pain grillé au four, tout juste sorti et encore brûlant, le caramel toujours accompagné de l'image de notre grand-mère dans sa cuisine sombre, l'herbe mouillée après une pluie d'été, le feu de bois qui imprègne chaque centimètre carré de peau et de tissu, les odeurs de cuisine ( lardons , oignons qui frisent dans la poêle), les fleurs aux parfums lourds et sucrés, les plages de l'océan et leurs relents d'algues, de poissons et d'eau salée, le monoï et certains parfums, véritables aphrodisiaques sensuels...Je suis capable de suivre, de filer le sillage odorant d'une personne, entraînée par des effluves délicieux...Jusqu'où? Là est la question! :-)


...................................................................................................................................................

Combien sont puissants les souvenirs mêlés à la nourriture! Notre histoire intime se nourrit des émotions qui ont jalonné notre petite enfance puis notre vie adulte. Qui ne serait capable d'exprimer ce bouleversement irrépressible à l'évocation d'une odeur, d'une couleur, d'une sensation de bien-être ou de mal-être liée à la nourriture? La mémoire sensorielle est une des plus résistantes, elle permet la mise au jour de souvenirs enfouis.
L'odeur du café moulu puis du breuvage dans la cafetière italienne, le cacao qui chauffe lentement en épaississant, l'ail, l'oignon et les lardons qui dorent dans la poêle, le pain grillé chaud tout juste sorti du four, la soupe de légumes qui mijote sont des leviers émotionnels très puissants chez moi. Il me semble avoir prononcé des milliers de fois "hum, ça sent bon!"
Certains souvenirs vous laissent l'impression d'un gros câlin. :-)
Et vous? Quelles odeurs sont reliées à votre enfance? Je les publierai ici si vous le permettez.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!