QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

vendredi 26 août 2016

Humeur de ma nuit



..sans humour justement parce que là, mon horloge interne a des ratés. Ecroulée vers 22h, j'ai -sans aucune précaution- posé la tête sur l'oreiller. Ce fut plutôt du style "paquet jeté sur le lit". Ni féminité ni douceur!
Oui, je sais que l'heure peut surprendre mais je me mammiférise de plus en plus. Je suis les cycles du soleil et j'ai l'impression de suivre maintenant le soleil de minuit des pays scandinaves.
Je me suis endormie immédiatement et quelques heures plus tard, me voilà pimpante devant mon ordinateur. Il va me falloir un sacré troupeau de moutons à compter!

Je dois préciser que c'est Léna qui, en nage et assoiffée, est venue me réveiller pour m'informer qu'elle allait aller remplir sa bouteille d'eau. Un long moment de sidération avant de comprendre de quoi on parlait puis la petite déjà recouchée, je me voyais contrainte d'appeler le troupeau de moutons à compter.
Hier fut apocalyptique. La chaleur était déjà intense en début de matinée et il fallait tenir jusqu'au soir. Et faire la vaisselle! J'ai traîné mon corps lourd toute cette fichue journée en évitant soigneusement le lavabo mais il me fallut sauter le pas dans l'après-midi. Un cauchemar! Verres, couverts et bols ne furent pas un problème mais laver des assiettes, des poêles et des plats, si! La robinetterie fixe, vieille de 50 ans, est basse et il faut ruser pour glisser la vaisselle dessous.
Bref, vu la sensation en essuyant le tout, c'est mal lavé et encore gras!:-))
Tant pis, je nettoierai tout dès que l'évier et le lave-vaisselle seront opérationnels. Je râle mais le temps où nous faisions la vaisselle à la main, n'est pas si lointain. Je suis trop habituée au confort et à la facilité.
Tout à l'heure, le plombier devrait venir. J'ai allumé des cierges et fait des incantations pour qu'il tienne parole. Je le plains quand même sincèrement d'être obligé de se contorsionner avec une chaleur pareille.
Sortie avec Léna dans l'après-midi et retour en fin de journée pour retrouver sa maman. 
Vivement ce soir que je dorme!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!