QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 10 septembre 2016

Humeur du matin

Afficher l'image d'origine

...Il est 5h...et la chanson de Dutronc ne peut que s'imposer à moi lorsque j'écris ces mots. :-)
La chaleur est élevée en cette fin de nuit. Nous sommes si peu habitués à la durée de ce phénomène et les corps souffrent.
Hier fut chaotique. Départ à 8h pour déposer Léna devant la porte de son école, une école de ville sans emplacements pour stationner. Une rue très passante proche de l'école est devenue le lieu d'arrêt privilégié des parents. Sur la gauche de la chaussée de cette rue à sens unique, stationnent les véhicules des résidents. La droite est utilisée pour stationner provisoirement, 2 roues sur le trottoir et 2 roues dans le caniveau. Tout le monde y trouve son compte mais hier, un véhicule de police s'était garé en face et bizarrement, aucun véhicule de parents n'a osé se garer là. Les voitures ont longuement tourné dans le quartier, moi comprise! Rageant!
J'ai ensuite repris la route pour oser plonger dans le tourbillon urbain. Il faut avoir des yeux tout autour de la tête. Je me rendais à l'enterrement du père de mon amie J dont la fille vit avec mon fils. Coincée dans les embouteillages habituels, j'ai repéré le panneau "Crématurium. Cimetière" et ai bifurqué. Une longue et vaine attente avant de réaliser que je n'étais sans doute pas au bon endroit. Un coup de fil à mon fils qui me guida vers le nouveau cimetière de la ville. Je repris ma place dans la longue file de véhicules et me dirigeai au hasard, au "pif". Et je trouvais enfin "mon" cimetière. Un beau lieu calme, aux tombes envahies par des herbes folles. J'aime curieusement les cimetières et j'ai regretté de n'avoir pas mon appareil photos à la main. Je n'étais d'ailleurs pas la seule car 2 personnes arpentaient lentement les allées en photographiant des tombes.
J'arrivais -hélas- à la fin de la cérémonie mais personne ne m'en tint rigueur.
Nous nous retrouvâmes ensuite en petit comité chez mon fils pour partager un repas et faire en sorte que le moral de l'épouse et de la fille soient meilleur.
Les enfants furent ravis de découvrir les gens qu'ils aiment et le niveau du bruit monta en flèche à leur retour de l'école!:-)
Retour chez moi en début d'après-midi mais pas le temps de dormir puisqu'il fallait repartir pour chercher Léna. Un grand moment de solitude et de panique en découvrant une école déserte. Où était passé tout le monde? Une maman, aussi étonnée que moi, s'arrêta et nous échangeâmes quelques mots. Elle se souvint brusquement que la semaine précédente, les élèves avaient été emmenés à la MJC du quartier pour ces fameuses heures optionnelles d'activités. 140 euros l'année quand même!
Galopade en duo pour récupérer nos petits. Quelle stupidité que d'avoir rétabli le travail le mercredi matin et d'occuper les enfants avec des stupidités le vendredi après-midi! Certains ministres de l'Education Nationale auront fait des réformes ridicules qu'il sera long et coûteux de supprimer.
Ma fille vint passer la soirée avec nous, donner le bain à Léna puis nous mangeâmes ensemble, entre filles.
Coucher en duo vers 20h30 et sans remords! J'étais épuisée!
Ce matin, direction le département de l'Isère. Longue séance chez ma dentiste qui tentera de régler le problème de ma dent sur pivot baladeuse: elle tombe toutes les 3 semaines environ et je me promène donc avec ma dent dans mon sac à main. Je dois d'ailleurs être la seule à promener ainsi mes dents!:-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!