QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 3 septembre 2016

Humeur du matin


Lorsque tout semble se désagréger, restez immobile, la tête haute, avec le sourire.

...dans un état proche de la poussière. Je me désagrège. La fatigue intense de ces derniers jours aurait dû céder avec un peu de repos mais mes gentils voisins ont fêté des anniversaires la nuit dernière. Ils m'avaient avertie mais j'ignorais:
1- qu'ils seraient si nombreux!
2- que cela durerait une bonne partie de la nuit!
J'ai capitulé à 1h du matin. J'ai pris mes boules Quiès et ai émigré vers la chambre la plus éloignée de leur maison. J'ai donc dormi 4h et il faudra tenir le coup pendant toute cette journée brûlante.
Bref, je vais pratiquer la méthode Coué pour retrouver un semblant d'énergie ou avaler 3 comprimés de vitamine C 1000!
Hier matin, j'eus le plaisir d'accompagner à l'école une petite Léna pour qui "le CP, c'est génial!"...Tant mieux!
Direction Auchan pour acheter un cadeau destiné à Gabriel, pas revu depuis son opération des oreilles. En ce début de matinée, l'hypermarché était encore calme et la circulation aisée. Las! Peu de caisses avaient été ouvertes et je perdis le bénéfice de mes achats rapides en restant coincée dans une longue file d'attente. Ca, j'aime pas du tout, je deviens grognonne limite agressive! Ma zénitude légendaire n'y résiste pas. Pas vous?
Un peu de ménage ensuite. Je rattrape lentement le retard accumulé au fil des 9 jours sans évacuations et je dois presser le pas. Les regards dans le sol du garage ont été ouverts puis refermés après le passage de la société de débouchage mais une odeur de merde et d'eaux croupies plane sans discontinuer. Avec cette chaleur, c'est difficilement supportable. Vous me ferez sans doute remarquer que je ne vis pas dans mon garage...C'est vrai mais quand même!:-))
Ce matin, je me dirigerai vers mon ancienne résidence pour retrouver des voisines/amies que j'affectionne particulièrement. Nous avons convenu d'un rendez-vous car la vie nous éloigne les unes des autres. Maintenir des liens demande un effort mais cela vaut le coup. J'ai souvent déménagé ces 12 dernières années. Les lieux n'ont pas d'importance: on peur faire son nid n'importe où mais ce sont les personnes que l'on regrette.
Ensuite, retour pour une longue sieste bienfaitrice et poursuivre les rangements. Et j'avertis, je préviens à l'avance: quiconque me dérangera sera pulvérisé sur place, "dispersé façon puzzle"! Merci à Michel Audiard! :-)
Image: http://www.potdecitations.com/profil/d%C3%A9sagr%C3%A9ger/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!