QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mardi 6 septembre 2016

Humeur du matin

Description de cette image, également commentée ci-après


...yeux gonflés mais corps reposé après une nuit d'une traite. Je commençais à douter que cela fut possible mais je l'ai fait!!!!:-)
Hier fut très remuant. Départ vers 7h dans la ville encore au ralenti. Monter péniblement les 5 étages et découvrir ma fille paniquée: une panne d'oreiller et toute son organisation détruite. Vite, s'habiller, vite préparer son repas à emporter, vite réveiller Léna, vite, vite, vite. Elle partit très en retard mais Léna et moi étions à l'heure devant la porte de l'école. Le temps de lire le menu du jour à la cantine, de tourner une petite vidéo avec mon téléphone portable puis la petite me fit 2 gros bisous, salua le gardien et entra sans se retourner dans l'école.
Je dus passer au bureau de postes de mon quartier et y déposer lettres et chèques puis rentrer enfin. Un long coup de fil de ma belle-fille pour me narrer la rentrée de Gabriel et Lucie puis je me recouchais sans aucune honte. J'étais trop fatiguée pour continuer. 1h de sieste impromptue plus tard, je me levais avec un mal de tête intense.  Repas frugal et je repartis inscrire Léna à une activité à la MJC de son quartier. Une place de stationnement inespéré juste devant le bâtiment, un hall quasi désert me laissèrent espérer que cela se passerait sans accroc. Las! La suite m'attendait au détour du couloir. 14 personnes attendaient sagement sur des chaises bien alignées et un second groupe se pressait plus loin. L'inscription se faisait dans un bureau.  On nous donnait ensuite un formulaire à remplir puis nous devions attendre de nouveau pour régler la somme dûe. 1h15 en tout! Retour chez moi pour y découvrir ma belle Miss en train de laver sa voiture. Une discussion, un peu de ménage et je devais déjà repartir pour récupérer Léna à la sortie de l'école. Un foutoir intense avec des parents agglutinés sur le trottoir et les gosses déversés à un rythme soutenu. Je dus jouer des coudes pour repérer Léna, un peu perdue dans ce tourbillon. Elle semblait ravie de sa journée: "j'adore ma nouvelle école, Mamie! Un peu moins ma maîtresse mais ça ira quand même!"...Ouf! :-)
J'avais apporté un goûter qu'elle dévora en devisant gaiement pendant le trajet du retour. La fin de journée s'écoula rapidement: quelques jeux, le bain puis, pendant qu'elle était emmitouflée dans un immense drap de bain, réciter la poésie de la semaine. Je pensais avoir du mal mais elle connaissait par coeur la dizaine de lignes à mémoriser. Youpi! Bénie soit sa mémoire.
Elle ne fit aucune difficulté pour s'endormir et moi non plus, d'ailleurs, tout de suite après! :-)
Et nous recommencerons aujourd'hui et demain et Jeudi et..., et... Une histoire sans fin!
Image: https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Histoire_sans_fin_(film)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!