QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 5 octobre 2016

Humeur de ma nuit




...bien seule! Personne d'autre ne semble être debout dans cette partie du monde!
Réveil intempestif après 3 heures de sommeil et le cerveau en monde ronronnant, à peine les yeux ouverts. Une amie m'a conseillé de ne pas allumer la lumière pour ne pas donner de signaux de réveil à mon cerveau. Je suis désolée mais le mien a décidé de faire sécession. Lumière ou pas, il vit sa vie comme un grand!:-)
Je vais devoir patienter et écouter les signaux de mon corps. Lorsque je sentirai que mon attention vacille, que je lorgnerai du côté de mon lit défait, je sentirai qu'il est temps d'éteindre cet ordinateur et de replonger allègrement entre les bras de Morphée.
J'ai adoré ces derniers jours, ensoleillés et baignés d'une lumière particulière qui remplissait d'énergie. Je déteste la petite mort colorée qu'est l'automne. J'espère que ce jour débutant sera à l'aulne des précédents.
Je vais rompre la litanie des derniers jours dans laquelle je me vantais haut et fort que j'allais bien et que j'avais beaucoup travaillé. Hier fut minable malgré les effets de l'été indien dont nous bénéficions. Le soleil et le ciel bleu n'ont pas suffi à me mettre au travail. J'ai lamentablement effectué quelques taches ménagères mais j'ai surtout profité de la vie. Jolie expression pour dire que je n'ai rien fait!:-) 
Il fallut aller chercher Léna à l'école, supporter la demi-heure du goûter au square à ronger mon frein. 300 personnes environ, des gosses courant, se défoulant et hurlant. Je ne la quittais pas des yeux, ravie de voir avec quelle énergie elle profitait de l'instant. J'avais annoncé une demi-heure de loisirs avant de rentrer et elle ne rechigna pas. Quelques instants de détente puis il fut temps de faire ses devoirs et de prendre le bain. 
La jolie demoiselle était encore couverte de paillettes. Elle avoua en pouffant que son amie en avait redonné et qu'elles en avaient profité. Je me demande bien dans combien de temps elle ne ressemblera plus à une princesse d' EuroDisney, scintillante au soleil.
Aujourd'hui, classe le matin et le casse-tête récurrent pour trouver une place de stationnement. Le Mercredi est devenu ma bête noire à cause du marché installé sur la place voisine. Le grand parking sur la place est supprimé au profit des étals. Il faut tourner, tourner dans les rues avoisinantes pour espérer trouver une place miraculeuse. Et je ne sais toujours pas effectuer les créneaux! Il me faut une place suffisante pour y garer un bus et ne pas être regardée par des yeux narquois. Dans ces cas là, je deviens cramoisie, suante et je perds mes moyens. 
Suis-je compliquée? Oh, si peu! A peine!:-)
Et cet après-midi, danse! Elle adore l'activité. J'aime un peu moins le foutoir des couloirs de la MJC. Des gosses partout, des parents débordés et laxistes. J'attends généralement la fin du cours dans ma voiture devant des mots croisés ou en faisant une orgie de vitrines dans ce quartier commerçant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!