QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

vendredi 4 novembre 2016

Humeur du matin


 ...idéale! Abus de bonne humeur ne nuit pas. Je savoure l'épisode "réveil nocturne" habituel et j'organise dans ma tête, l'ordre des choses à régler impérativement.  J'aimerais tant ne plus avoir à me soucier de rien, ne plus avoir d'obligations puis je me dis que cela signifierait être morte et là, je réfléchis à deux fois!:-)
N'avez-vous pas, vous aussi, des périodes pendant lesquelles tout se téléscope? Trop de tout en même temps et vous priez pour que votre cerveau se vide, pour que ne restent que vos envies à satisfaire et rien de plus. Devenir amibe et sans neurones un temps!
Hier fut frais mais ensoleillé et venté. J'ai travaillé, seule dans cette maison vide des rires et des mots de Léna. J'ai moins eu envie de venir sur le blog et j'ai suivi cette envie. J'ai fait autre chose. Je dois trouver un équilibre entre ces moments intenses de recherches d'artistes et ma vie personnelle. Tenir ce blog impose de longues heures entre les recherches et la mise en page et cela dévore parfois un peu trop ma vie privée.
Lorsque je n'ai aucune contrainte, je peux m'y livrer mais mon engagement envers ma fille aînée et Léna prime.
A 16h30, j'ai retrouvé avec plaisir mon lutin sautillant sur le trottoir de l'école.
-" je t'ai cherchée des yeux, mamie! Je me suis dit que tu devais être sur la gauche et je t'ai cherchée avec mes yeux. Et je t'ai trouvée!" suivi d'un petit rire satisfait.
Un détour d'une demi-heure par le parc. Elle a goûté en se défoulant au milieu d'une foule d'enfants et moi, j'ai grelotté, assise sur un banc et soumise aux rafales froides. La tête emplie de cris et prête pour la congélation, j'ai quand même tenu le coup pendant une demi-heure puis j'ai sonné l'heure du retour. 
Les 5 étages abhorrés puis la tiédeur de l'appartement. Nous nous sommes écroulées sur le canapé, elle devant des dessins animés sur la tablette et moi devant des magazines féminins. Je me reconnais si peu dans ce déluge de conseils, de mode et de tarifs outranciers mais j'aime bien me livrer à l'exercice de temps en temps. Je suis à 1000 lieues de ce milieu de la mode et les "modeuses" stars me hérissent le poil. Je me suis toujours habillée comme un sac et n'ai aucun goût ni talent pour me mettre en valeur.
Les devoirs furent expédiés car elle savait tout par coeur puis elle prit sa douche en chantant, s'il vous plaît!!. Elle joua pendant que je préparais le repas. Les vitres de la cuisine étaient opaques d'humidité et de buée et nous nous amusâmes à y dessiner des coeurs en riant. 
Retour tranquille en début de soirée après l'arrivée de ma fille qui prit le relais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!