QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

jeudi 24 novembre 2016

Humeur de ma nuit

Afficher l'image d'origine


...hors du temps en ce milieu de nuit, avec l'impression d'être dans une bulle. L'obscurité à l'extérieur et la lumière tiède chez moi. Hier fut mi-paresseux, mi-actif et sans remords. Le moral était au très beau fixe et j'ai apprécié chaque minute de ma journée. Il est des jours maussades où le temps s'éternise et d'autres, facétieux et heureux, pendant lesquels le temps est palpable.
La quasi totalité de la journée fut évidemment dédiée à Léna. Aller la chercher à la sortie de l'école avec une demi-heure d'avance. Mais oui, souvenez-vous: le Mercredi est jour de marché et obtenir une place de stationnement relève du combat de gladiateurs. Une fois bien calée à cheval sur un trottoir, j'ai téléphoné à notre mère. Elle prend très lentement ses marques dans sa maison de retraite mais les moments de divagation sans raison existent toujours. Ne plus reconnaître sa mère redevenue enfant dans ses comportements ou agressive parce qu'elle ne sait plus comment agir et qu'elle est terrifiée par tout ce qui est nouveau, est déstabilisant, éprouvant et générateur de stress. 
J'ai donc récupéré le lutin facétieux et nous sommes rentrées manger chez moi. Le parcours fut difficile car elle s'était transformée en petite Castafiore qui chante faux mais fort, très fort!:-)
Un moment de détente avant de rejoindre le cabinet de son pédiatre, un très vieux monsieur qui soigna aussi mes 3 enfants. Je vous laisse faire le compte et calculer l'âge de ce médecin. A mon avis, plus de 80 ans et pas encore l'envie de décrocher au grand dam de sa famille. 
Je n'ai pas du tout apprécié le moment du vaccin. Il choisit de lui pratiquer l'injection dans le haut de la fesse droite, la fit coucher à plat ventre et les bras écartés. je dus maintenir ses épaules tandis que lui pesait sur les jambes. La petite était terrorisée de ne pas savoir ce qu'on allait lui faire. Un moment d'angoisse et de douleur qu'il aurait pu lui expliquer avant. Bref, cela dura peu et nous pûmes rentrer sans encombre. J'ai peu posté sur le blog hier car l'ordinateur fut squatté sans discontinuer par la demoiselle.
Sa maman arriva, épuisée, et repartit avec elle, après avoir discuté un moment et je me pressai de me débarrasser de mes vêtements, de fermer les volets et de savourer ce moment de solitude. 
Aujourd'hui sera calme: une journée tout à moi, rien qu'à moi! Youpi! 
Sauf, sauf si Léna a de la fièvre post vaccination et ne peut aller à l'école auquel cas je serai de garde d'enfant malade. A suivre!

J'adore cette image trouvée sur le délicieux blog http://www.lesparesseuses.com/2011/02/10-secrets-du-kama-sutra-pour-une-st-valentin-de-l%C3%A9gende.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!