QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

lundi 19 décembre 2016

Humeur de ma nuit





...idéale, en mode tranquille avec note "assez bien"! Abus de bonne humeur ne nuisant pas, je savoure l'épisode "réveil nocturne" habituel. J'ai quand même tiré doucement la porte de ma chambre pour ne pas éveiller Léna. Je n'ai nulle envie de la voir débarquer dans ma chambre, les joues roses et me clamant "je suis réveillée, mamie!"...
Elle est malade: un gros rhume d'hiver, incontournable avec la météo humide et froide, et la nuit précédente la vit vomir à force de tousser. Rien de tel cette nuit donc on croise les doigts.
Hier fut inattendu et plaisant malgré la cochonnerie de brouillard gris qui ne nous quitta pas. Un coup de fil de mon petit-fils Gabriel m'invitant à manger, une conversation morcelée car le lutin remuant gesticule et éloigne le combiné de sa bouche. J'ai donc saisi un mot sur trois mais mon fils reprit le téléphone et reformula la demande: j'étais invitée à manger chez eux à midi en même temps qu'Anaïs.
Celle-ci vint me chercher en fin de matinée et direction le magasin Gifi le plus proche. Déambulation au hasard car nous ne connaissions pas l'agencement des rayons. La vue de la file d'attente à la caisse nous fit fuir. Nous reposâmes les objets choisis et nous partîmes pour aller manger. 
Un repas délicieux comme toujours: ma belle-fille sait cuisiner, coudre, créer, bref elle est remarquable et nous ne sommes jamais déçus..
Voir plus haut le bonhomme de plus d'un mètre de haut qu'elle fabriqua cette année avec une centaine de gobelets de plastique!!!
Les petits, malades tous les deux, nous firent rire et sourire et ma belle-fille eut la surprise de recevoir un coup de téléphone de la radio RMC: elle avait gagné un cadeau à un de leurs concours. Nous l'écoutâmes donc en direct sur les ondes, dans une euphorie partagée.
Le repas du 24 est enfin finalisé et acté. Chacun sait désormais ce qu'il devra apporter. Cela me rassure.
Retour en milieu d'après-midi, une courte sieste, j'ai brassé de l'air, téléphoné à notre mère un peu "à l'ouest" et incohérente mais elle sembla contente de cette courte conversation. Ma soeur téléphona ensuite de Southampton où elle séjourne quelques jours chez son fils, le temps de partager ses sensations et ses émerveillements.
Ma fille aînée arriva, malade elle aussi, ce qui fait que nous pouvons compter sur les doigts d'une main, les membres de la famille qui ne le sont pas.
Mon intérieur va sentir l'eucalyptus en permanence, je le crains et à nous les sirops d'hiver bio, au thym et au miel.
Je testerai ma "portion de sorcière" concoctée il y a quelques jours: tranches de citron, du gingembre, du curcuma et du miel pour remplir le pot. Fermer et garder au frais. Déposer une cuiller dans une tasse d'eau brûlante et avaler.
Aujourd'hui est encore à déterminer. J'ai remonté du garage les décorations de Noël et il serait temps de songer à les installer. J'avoue renâcler un peu parce qu'il faudra tout ôter et remettre dans des cartons dans quelques jours. Je suis devenue aussi paresseuse qu'un gros matou castré.
Et surtout me préoccuper des bruits effrayants provenant de l'avant gauche de ma voiture. Je n'ose plus rouler tant je redoute la gravité des dégâts et des potentielles réparations.
Il me faudrait passer au garage mais Léna sera t'elle en état de sortir. Cruel dilemme!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!