QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 18 janvier 2017

Humeur du matin

Afficher l'image d'origine

...combattive! Je ne veux pas me laisser enquiquiner par un corps qui traîne les pieds! J'avance et il n'a qu'à suivre! 😊
Pour être tout à fait honnête, je n'apprécie guère ces levers frileux. J'aime la chaleur et la perspective d'avoir à revêtir 5 couches de vêtements me met de mauvaise humeur. 
Mercredi, jour de marché à proximité de l'école et cela signifie la course à la place de stationnement. Il faut parfois effectuer un tour du quartier et revenir au même point en espérant qu'une voiture sera repartie en laissant un emplacement. C'est un des côtés détestables de la grande ville. Hier fut froid, venté et ensoleillé. Suffisamment pour apprécier le long trajet du matin pour récupérer un colis.
Je dus m'arrêter chez mon amie Josiane car la Rocade Est était à l'arrêt. Un accident sans doute. Je rusai donc en prenant le temps de discuter autour d'un mug de café chaud. Son café en poudre est toujours aussi dégueulasse mais nous avons passé un bon moment. Elle ne va pas bien, minée par son divorce qui n'avance pas et il me semble que nos discussions lui remontent le moral.
Une heure plus tard, l'autoroute était dégagée et je pus rejoindre sans encombre le magasin Etam de Beynost. Une atmosphère calme et un accueil souriant et aimable. Que demander de plus?
Repas expédié au retour car j'avais sommeil puis sieste courte mais revigorante. Il faut bien récupérer ce sommeil volé par mes nuits blanches!
Voyage urbain pour aller récupérer Léna à son école. J'avais anticipé en emportant une grosse veste de laine, un chapeau un peu désuet, chaud et qui grattait beaucoup et des gants rouges.
Recroquevillée devant la porte d'entrée, adossée à la barrière métallique de protection, j'ai apprécié la promiscuité silencieuse d'autres parents. Quelques échanges de regards complices et de sourires fatigués et mon lutin apparut. Hirsute, manteau ouvert, pas de bonnet sur la tête et écharpe négligemment posée autour du cou. Je fonçai vers elle comme un scud sur sa cible et l'habillai si rapidement qu'elle n'eut pas le temps de protester.
Retour à la voiture au pas de charge car j'étais frigorifiée. Elle, non!
Son babil tout au long du voyage du retour m'enchanta et me fit rire. Ses "mots d'enfant" me ravissent. 
Bon, là, je peste un petit peu car la demoiselle a eu son premier cours d'informatique hier et je suppute qu'elle ait voulu appliquer ses premières connaissances. Rien ne fonctionne sur ce clavier! Les majuscules font ce qu'elles veulent et vivent leur vie! 
MacGyver au féminin va agir! 
Image: http://www.boxtheorygold.com/blog/bid/102427/Systems-Thinking-What-We-Can-Learn-From-the-Legendary-MacGyver

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!