QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 22 janvier 2017

Humeur du matin

Afficher l'image d'origine


...Inutile de râler, de pester, j'arrive! Fière de me lever comme tout le monde (ou presque!). En ouvrant les yeux, je n'en revenais pas de découvrir le "5" comme chiffre des heures. Je sais que beaucoup d'entre vous dorment encore en souriant (ou bavant ou ronflant) et je ne ferai pas de bruit. Je marcherai sur la pointe des pieds. Chut, dormez!
Un bref coup d'oeil sur l'extérieur. Un lampadaire sur 2 est éteint depuis quelques jours. La Mairie d'arrondissement fait des économies, ce que je comprends, mais la place est sinistre. Les voitures recouvertes de glace luisent dans l'obscurité et cela a son charme même si je ne mettrais pas un orteil dehors par cette température.
Hier fut atone. J'ai vécu en "sauts de puce"! 20mn de travail, 20mn de repos, 20mn de travail, 20mn de repos et ce, jusqu'au soir. Et là, il me fut impossible de m'endormir. Mon cerveau carburait, fumait et, comme c'est totalement inhabituel, j'en ai profité pour regarder la télévision.
M'endormant tôt d'ordinaire, cela m'impose de manquer toutes les émissions et de prendre le temps sur les jours suivants pour visionner en replay, séries et documentaires intéressants. Je vis en décalé.
Seuls les communications avec ma soeur, trouèrent et bousculèrent cette léthargie. Elle me donne des nouvelles régulières de notre mère, toujours égarée dans un monde que nous ne pouvons atteindre.
Il nous est difficile d'imaginer ce qu'elle vit, entre délires et hallucinations. Nous la regardons se débattre contre ses terreurs sans rien pouvoir y faire.
Nous n'imaginions pas un seul instant être confrontés à cette pathologie consécutive au manque de sel dans le sang. Nous en avons découvert les effets au fur et à mesure et c'est effrayant.
Mon Dimanche devrait être calme sauf si l'Univers en décide autrement.
Je m'inquiète pour les restrictions antipollution à Lyon, ces prochains jours. Comment vais-je faire pour aller chercher Léna à l'école, si je ne peux emprunter mon véhicule? Il n'existe aucun transport en commun entre mon arrondissement et le sien.
Galère, galère!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!