QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 12 février 2017

Humeur de ma nuit

Résultat de recherche d'images pour "pleine lune 11 fevrier 2017"


...résignée! Il est coutume de croire que Pleine Lune = insomnie! Dans mon cas, cela se vérifie à chacune des visites de l'astre rond mais j'ai plutôt l'impression que c'est Pleine Lune toutes les nuits pour moi.
Ma matinée d'hier fut dédiée à Léna, levée tôt et qui désirait ne rien faire, juste qu'on lui fiche la paix. J'obéis sans réserve jusqu'à ce qu'un sms de sa maman vienne bousculer notre léthargie. Elle annonçait son arrivée imminente et il n'était que 9h!
Branle-bas de combat général. Douche pour moi puis Léna dut s'y plier aussi, les avant-bras et les mains recouvertes de peinture après un atelier masque de Carnaval improvisé, Elle s'étrilla sans grande conviction et la peinture disparut. Il ne subsista que quelques traces colorées sous les ongles, qu'elle refusa de nettoyer. L'amener à s'habiller ne fut pas non plus une partie de plaisir: la demoiselle suivait à la lettre mes mots de la veille :" demain, on se repose et on ne fait rien!".
Sa maman arriva au moment où je finissais de la coiffer.
Nous prîmes le temps d'un café accompagné de croissants puis le duo repartit, me laissant ravie de me retrouver seule.
Et là, le petit démon sur mon épaule terrassa l'ange et je me vautrai avec passion dans une flemmardise sans limites. Je mangeai devant la télévision avec insouciance et allégresse.
Ma sieste fut stoppée net par un long, très long coup de téléphone amical: une amie perdue de vue et qui faisait l'effort de me donner des nouvelles. Rendez-vous fut pris pour dans une dizaine de jours.
Ma flemme s'étala encore pendant le reste de la journée. Procrastination, quand tu me tiens!
Le revers de la médaille de cette journée immobile et sans sieste fut que l'envie de dormir me tomba dessus vers 20 h, comme la grêle en Mars. Je n'ai plus de vie sociale et plus de vie du tout avec ce rythme biologique "lever tôt, coucher tôt". Je suis un zombie passés 20 h alors qu'avant, je pouvais résister jusqu'à 22 h. Péniblement mais je résistais.
" La vieillesse nous transforme tous en caricatures"...P.D James



2 commentaires:

  1. La liberté de flemmarder, c'est la liberté aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je le sais mais mon éducation et les conventions sociales font que je culpabilise lorsque je remets tout au lendemain pour profiter du temps qui passe!:-)

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!