QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

lundi 6 février 2017

Humeur du matin




...frissonnante dans ma robe de chambre, je tente de positiver. J'ai raté la fin du superbowl! Il fallait s'y attendre: l'âge m'impose des endormissements aléatoires. Je peux m'écrouler à 20h comme à 3h du matin. Tout est chamboulé et ce fut le sujet de discussion avec plusieurs amies ces derniers jours.
J'affirme, comme Chateaubriand, que "la vieillesse est un naufrage".  Notre sens de l'humour et de l'auto-dérision nous permet d'en rire mais on en pleurerait souvent.
Sentir son corps s'épaissir, ressentir de nouvelles douleurs chaque jour, perdre ses dents ou avoir des fuites urinaires n'ont rien d'enthousiasmant.
Les médecins s'acharnent à nous faire vieillir mais dans quelles conditions?
Hier fut gris, pluvieux et venté. Rien ne change! la neige est même annoncée dans les prochains jours alors que les genêts commencent timidement à fleurir devant la maison. Leurs petites fleurs jaunes d'or me mettaient du baume au coeur, m'incitant à croire que le printemps n'était pas loin mais l'hiver n'a pas tiré toutes ses cartouches.
Ma fille cadette vint effectuer une courte sieste chez moi en début d'après-midi puis nous partîmes en convoi  rejoindre le reste de la famille. Tous réunis autour des 4 ans de Gabriel et du gâteau de fou réalisé par sa maman: un circuit automobile recouvert de smarties colorés qui fit s'exclamer tout le monde. Puis-je avouer, sans me faire lyncher par les adeptes de l'alimentation saine, que sa chantilly au Nutella était d'une régression totale? 😇
Le parrain de Gabriel était présent avec sa femme et leurs 2 enfants. Tous réunis et serrés autour de la table, dans un moment de pur bonheur. La chanson Joyeux anniversaire retentit, un peu fausse mais si pleine d'entrain de la part des 9 adultes et des 4 enfants présents!
Nous fêtâmes aussi les 36 ans de son père, mon fils. Ce fut gai et tendre.
Retour à la tombée de la nuit et je m'écroulai sur mon canapé, devant un plateau-repas, pour regarder en différé la série "meurtres à Dunkerque".  Excellents acteurs dans le décor du carnaval et avec une météo peu engageante.
Aujourd'hui, je retrouverai ma routine avec Léna. Je devrai être chez elle vers 7h du matin pour relayer ma fille qui doit repartir en formation. Emmener la demoiselle à l'école après avoir beaucoup pesté en la voyant traînasser et prendre son temps puis rentrer chez moi. Jusqu'à 16h30 et de nouveau l'attente devant l'école, serrée au milieu des dizaines de parents et nounous bavardes, en tentant d'éviter les petits courant partout..
Attendre impatiemment les bavardages de Léna qui a toujours 1000 anecdotes à raconter. Un moulin à paroles qui me reproche de ne pas l'écouter ou de ne pas lui répondre. J'avoue être parfois en mode survie devant ce flot sans fin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!