QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mardi 7 mars 2017

Humeur de ma nuit





...flapie mais aux anges! Mon moral est rose bonbon, pastel, praline, vif, dragée, saumon, cuisse de nymphe émue (!!!)...je vois la vie en rose.
Mon corps ayant un âge canonique, je ne peux nier qu'il devient de plus en plus difficile de caracoler sans douleurs mais la tête et le coeur tiennent bon.
Hier fut épouvantable sous la tempête Zeus. Tête rentrée dans les épaules au son des hululements du vent, j'ai hésité à prendre ma voiture pour aller rechercher ma petite-fille à l'école. Ma Twingo est si légère qu'elle est ballottée au gré des bourrasques. Je l'ai déjà vécu à de maintes reprises et suis devenue prudente.
La place de Montchat était jonchée de branches de toutes tailles et j'ai levé la tête à de nombreuses reprises vers les têtes des platanes pour vérifier que rien de plus lourd n'allait tomber.  Laissons de côté la part esthétique car rester coiffée était une douce illusion. Tenter aussi le parapluie était une folie, une utopie: les bourrasques l'arrachaient et le retournaient régulièrement. Je dus le refermer et subir la pluie battante. Les lunettes recouvertes d'eau et la pluie dégoulinant dans le cou, je devais ressembler à un rat sorti de son égout. L'amour-propre n'est plus de mise: s'en sortir devient le but! 😄
Nous sommes rentrées à la maison avec plaisir et nous nous sommes enfermées, bien à l'abri des intempéries.
Léna alla se coucher tôt. La reprise de l'école après les vacances est toujours difficile et fatigante.En cette fin de nuit, le vent s'est apaisé mais il pleut. 
Je dois régler un problème avec l'institutrice de la demoiselle. Au moment d'un contrôle hier, son voisin a demandé quelque chose à Léna et zou, elle a écopé d'un "0" à ce contrôle. Hier soir, elle était révoltée et au bord des larmes. Je refuse qu'au CP, elle associe déjà école = injustice. J'aimerais que son institutrice discute avec elle et découvre le fin mot de l'histoire. Elle décidera ensuite, en toute conscience, si cette note doit être maintenue ou pas.
De mon côté, j'espère sincèrement être plus opérationnelle qu'hier. Vaincue par le manque de sommeil, je suis retournée me coucher vers 11h du matin. Inutile de vous expliquer combien il est difficile de se remettre ensuite sur les rails.

Image: http://pour15minutesdamour.blogspot.com/2010_10_01_archive.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!