QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

jeudi 23 mars 2017

Humeur du matin




...flottante! Je suis partagée, déchirée entre la saveur d'un matin nouveau et cette angoisse concernant ma mère.
Les mots de ma soeur hier soir en rentrant de l'hôpital "état limite" ont réveillé cette peur qu'elle ne meure seule dans un hôpital qu'elle déteste. Je lui envoie moralement toutes mes forces, je parle à mon père et le prie de l'accompagner dans ce passage. Bref, le moment est terrifiant. Perdre sa maman, c'est comme couper les ficelles d'une marionnette. Nous allons nous retrouver sans liens, sans soutiens.
Hier fut rythmé par Léna. Un lever à 6h (!!!) avec un sourire XXL, des plaisanteries, de la bonne humeur. Que pouvais-je faire à part préparer son petit déjeuner et me presser pour finir de me préparer? L'après-midi et la soirée furent remuantes: elle possède une énergie folle qu'il faut canaliser. Je possède heureusement un grand jardin où elle adore aller jouer.
Hier soir, elle s'endormit dans les larmes: elle aura sport aujourd'hui et ce sera course à pied. Et elle déteste la course organisée. Je dois admettre timidement que l'institutrice ne fait guère d'efforts pour séduire de jeunes enfants. C'est course, course, course au menu de chaque séance. Il me fallut rassurer, consoler, encourager mais elle ne me croyait pas, n'était pas convaincue. La météo t'aidera peut-être, petite Léna: il a plu cette nuit et peut-être qu'il pleuvra encore dans la journée? 😊
La vie est difficile, petite, et cela ne fait que commencer! d'autres contrariétés et d'autres obstacles t'attendent.
Pour moi, ce sera pensum: une visite en urgence chez ma belle dentiste de Villemoirieu dans l'Isère. Et oui, se faire soigner, ça se mérite! 1h de trajet pour un mauvais moment à passer: abcès et kystes au menu. J'en tremble.
Aurai-je l'énergie d'aller voir mes cousines dans l'Ain ou, vaincue par douleur et émotions, rentrerai-je me terrer chez moi?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!