QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 8 mars 2017

Humeur du matin

Résultat de recherche d'images pour "excuses"


...ravie de pouvoir avoir quelques minutes en solo! L'oreille aux aguets, je guette les moindres bruits provenant de la chambre car, une fois Léna levée, mon temps lui appartiendra. Que je le veuille ou non, elle est bien présente, sait se faire entendre et occuper l'espace. :-)
Mon corps est un bloc douloureux mais le moral plane au-dessus des nuages. Il faudra donc que ce corps cède. Non mais! Qui fait la loi ici? Qui c'est le patron?
Plus clairement, je devrais consulter ma doctoresse car les douleurs dans la jambe droite s'accentuent à grande vitesse et je ne voudrais pas faire comme ma mère qui, par peur de l'hôpital, a refusé d'en parler. Elle boite bas et c'est irrécupérable.
Donc non, je dois, je vais consulter! Je ne m'imagine pas une seule seconde avec une canne et je gagnerai la bataille!
Hier fut à l'aulne du précédent, hormis la météo légèrement plus clémente. La tempête Zeus est allée sévir plus loin, laissant derrière elle, un paysage dévasté. Il y a tant de branches sur le sol que lorsqu'on roule, des craquements nous informent que du bois est sur la chaussée, sous les roues. Et j'ai dormi! J'ignore pourquoi je suis si fatiguée en ce moment. Mes journées solitaires me permettent de me reposer et de dormir mais le travail n'avance pas. Le temps est morcelé, mon cerveau tarde à reprendre un rythme normal après chaque arrêt sommeil et j'attends impatiemment le soir pour me recoucher.
Pour résumer, après m'être relue, je dors beaucoup en journée et lorsque je suis réveillée, j'attends de pouvoir me rendormir! Est-ce plus clair ainsi exprimé? 😄
A la sortie de l'école hier, j'ai emmené Léna aux galeries Lafayette de Bron, le seul magasin sur notre trajet. Il fallait lui racheter une pochette de feutres. Une fois l'achat acté, elle eut envie d'aller aux toilettes. Direction l'étage et la cafétéria. Dès la sortie, l'odeur des gaufres en train de cuire fit palpiter nos narines. Elle se tourna vers moi, le regard interrogateur et d'un seul pas, nous nous dirigeâmes vers la serveuse. Léna opta pour une crêpe au Nutella qu'elle dévora comme un jeune lionceau affamé. Les joues barbouillées, elle riait aux éclats, heureuse de vivre.
Il fallut lui promettre de revenir pour un repas cette fois, ce que je fis volontiers.
Le retour fut calme, excepté les quelques crétins bien décidés à me pourrir le trajet jusqu'à la maison. Je chuchoterai que j'ai prononcé ou craché quelques jurons. Je me fis réprimander par la demoiselle et je dus m'excuser. 
Ce matin est le jour honni: jour de marché près de l'école. Des dizaines de voitures de vieux venant tôt faire leurs courses, envahissent les quelques places disponibles et il faut tourner, tourner dans le quartier. Et je vais encore jurer! Pardon d'avance, Léna!

Image: http://www.lorianngarner.com/excuses/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!