QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 17 mai 2017

Humeur du matin



... Bol de Ricoré bu avec un plaisir infini puis la poubelle à sortir en priant pour ne rencontrer personne. J'ai tiré le lourd container gris jusqu'au carrefour de l'impasse et de la rue voisine, trottiné jusqu'à ma porte et l'ai refermée avec soulagement. C'est toujours lorsque je suis échevelée, engoncée dans ma vieille robe de chambre miteuse, pas coiffée ni lavée que je croise la route de quelqu'un qui me hèle joyeusement et vient m'embrasser. Ca part d'un bon sentiment mais l'autre sent -évidemment- le savon ou le parfum et arbore des vêtements propres. Dans ces cas-là, j'éviterais presque le regard tant je me sens mal à l'aise. Je deviens mammifère soumis devant un chef de meute:-)
Bon, aujourd'hui, y'avait personne! Ouf!

J'ai hésité avant d'avaler mon bol de Ricoré car je dois subir une prise de sang mais j'ai préféré l'évitement. Je vais me préparer mentalement à la chose. Demain peut-être ou après-demain? Qui sait? Je suis devenue la reine de la procrastination.
Hier fut chaud, chaud. 28° sur la ville! Ma belle Miss vint profiter de ma terrasse et du soleil puis s'esquiva en début d'après-midi. De mon côté, j'avais rendez-vous avec ma jeune et belle doctoresse. Un court bilan, des ordonnances, des examens à subir, le choc extrême de la pesée et le retour en transpirant au milieu de la circulation folle.
Le passage à l'école de Léna pour la récupérer à 16h30, une discussion avec sa nounou chérie, les 5 étages maudits à escalader puis un long moment avec la demoiselle dans la touffeur de l'appartement orienté à l'ouest. Elle s'isola dans sa chambre pour s'inventer de multiples histoires avec ses Playmobil et je pus m'écrouler sur le canapé le temps de récupérer.
Je pris quelques minutes pour discuter avec ma fille à son retour et redescendis les 5 étages pour avoir la surprise (!!!) de découvrir une jolie contravention jaune sur mon pare-brise. Je vous hais, les policiers municipaux de Lyon 3ème!  Je refuse de payer 2 euros pour passer une heure à garder ma petite-fille donc comment faire? Cette décision de placer cette rue en zone commerçante est inique puisqu'il n'y a aucun magasin! D'un côté des immeubles et de l'autre le mur de l'Hôpital Edouard Herriot. Injuste, injuste pour les résidents de la rue et leurs visiteurs!
Quelques coups de fil et textos après avoir ôté chaussures et vêtements à la vitesse du son puis un repas (ou ce qui est censé l'être) pris devant la télévision. Le tout, évidemment, avec le fond sonore des hurlements des rugbymen sur le terrain.
Mon voisin m'a gentiment et généreusement donné un bocal de grains de kéfir. A moi de les faire vivre. Lorsque j'ai bu un verre de sa bouteille, j'ai immédiatement retrouvé le goût de celui que m'offraient les parents de Joelle, mon amie d'enfance. Les odeurs et les goûts sont un extraordinaire vecteur de souvenirs. 
Ma journée démarre lentement derrière les persiennes filtrant le soleil. J'imagine mon petit déjeuner (pas encore pris) et je souris intérieurement. 
J'irai chercher Léna à 11h30 et lui ferai la surprise de l'emmener au restaurant chinois voisin. J'adore voir ses yeux pétiller lorsqu'elle y entre et cela lui fera de jolis souvenirs. Elle a tenté quelques plats mais revient généralement vers les frites. Je crois que ce qui lui plaît, c'est de pouvoir aller choisir elle-même ce qu'elle mangera. 
Après-midi chez moi, entre jardin et ordinateur.
Image: http://www.enseignemoi.com/bernard-emkeyes/texte/la-joie-de-vivre-23810.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!