QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 24 mai 2017

Humeur du matin





...réjouie, tranquille et décidée à attraper ce jour à bras le corps! Me voilà la goutte au nez, secouée par des rafales d'éternuements mais ravie de cette nouvelle aube claire. 
Bien dormi et prête à sauter sur tout ce qui bouge, y compris un Prince Charmant transformé en crapaud!:-)
Je reconnais que le verbe "sauter" est inapproprié vu ma corpulence mais si ce crapaud veut bien rester immobile quelques minutes, nous devrions nous entendre!:-)
Humeur parfaite, sentiment de bien-être même en grignotant mes galettes de riz du bout des lèvres. Immondes mais indispensables dans un régime sans gluten. Je sature devant ces morceaux de carton sans goût et leur seule vue me retourne l'estomac. J'ai beau varier les plaisirs (galettes de riz, de sarrazin, de quinoa), leur texture me révulse tant j'en ai avalées. Ah, permettez-moi une épaisse tranche de pain de campagne!

A la place, ce sera fruits ce matin parce que la seule vue du paquet me retourne l'estomac. Et la science a annoncé qu'elles étaient des pièges alimentaires. Hop, à la poubelle! Je n'en mangerai plus!
Hier fut sympathique. La matinée chez mon amie Josiane, perdue dans les méandres de son divorce. Nous avons déblayé, déminé et réussi à venir à bout des courriers à expédier. J'adore rédiger ces lettres, répondre coup par coup aux attaques de ce mec immonde. Je suis à l'extérieur et ai du recul, de la distance par rapport aux événements et cela a son importance dans cette affaire nauséabonde qui dure depuis trop longtemps. 
Retour sous un soleil de plomb, repas vite expédié, tentative de sieste et départ pour retrouver mon lutin. Tout sourire et volubile.
La soirée fut semblable aux autres et je réintégrai ma maison surchauffée vers 23h. Quel plaisir de circuler dans une ville désertée par les véhicules mais grouillante de piétons séduits par la douceur des températures nocturnes!
Ce matin sera paisible avant de retrouver Léna. Repas chez moi puis je la remettrai entre les mains de son papa en début d'après-midi. Elle est impatiente de le retrouver et de passer ces 4 jours en sa compagnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!