QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mardi 6 juin 2017

Humeur de ma nuit

Afficher l'image d'origine

...bien réveillée! Pourquoi d'ailleurs écrire "bien"? Y a t'il de "mauvais" réveils?
Une vessie impatiente et des rêves en boucle m'ont jetée hors de ma couche. "Café du soir, désespoir" pourrais-je écrire.
J'ai cru pouvoir tromper la malédiction du café tardif. Je fus bien trop sûre de moi! Je n'ai pourtant bu qu'un bol délavé de Ricoré avec une cuiller à café de poudre diluée dans un grand bol d'eau mais cela suffit à mon corps pour casser un rythme bien défini et accepté.
Bref, j'ai compris: un bol de Ricoré = réveil assuré! Je le sais maintenant en l'apprenant à mes dépens.
Mes rêves tournèrent autour de garages et de pneus et d'un truand qui m'offrit un masque facial à base d'or. Je brillais dans le noir. Si, si et interdit de rire! Je le dénonçai à la police et il fut arrêté au milieu du garage. On me conseilla alors de ne pas me laver le visage car cela était dangereux. Et je brillais toujours dans la pénombre! Je viens de vérifier au cas où: aucune trace d'or sur moi! Ouf! 😋
Hier fut un peu remuant. Une halte à Vénissieux pour acheter 3 hand spinners à une dame qui en possède un stock. Un détour par Meyzieu pour déposer des documents chez Josiane qui eut la gentillesse de partager son repas avec moi.
Retour chez moi vers 14h. La chaleur était déjà fatigante et je m'écroulais dans l'obscurité légère de ma chambre pour une sieste bienvenue.
La journée se termina avec langueur car des vertiges récurrents m'imposèrent le repos.
Aujourd'hui, je repartirai dans l'Ain. Repas en commun avec un curé! Un canadien de surcroit! Je suis impatiente de découvrir par quels tortueux chemins il arriva dans le calme de cette campagne française. Je suis invité par Jean, un des cousins de maman, car je dois mettre en place une cérémonie en l'honneur de nos parents. Je dois en discuter avec le prêtre et j'espère qu'il m'écoutera avec bienveillance sinon il n'y aura pas de cérémonie religieuse. Nous nous débrouillerions sans lui dans ce cas de figure.
Je dois m'organiser pour rentrer à temps et retrouver Léna à la sortie de l'école.
Yalla, comme le criait soeur Emmanuelle!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!