QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 11 juin 2017

Humeur de ma nuit




...en mode "sur le pont avec enthousiasme" malgré des yeux petits, petits, rétrécis par l'allergie. Serais-je devenue intolérante à la vie ou plus matériellement à la poussière accumulée dans mon logis? J'opte pour la seconde proposition! 😇
Télévision, ordinateur et bouquins sont de précieux alliés pour meubler ce temps ralenti dont la perception est modifiée par la nuit. Serait-ce cette sensation que recherchent les noctambules invétérés? Plus de repères de bruits, de luminosité, de passages rythmant le temps diurne. Tout est modifié, adouci ou amplifié.

Mes promenades nocturnes dans le monde télévisuel m'ont menée de vieux épisodes de Dr House aux Experts à Las Vegas, d'un film porno à la reconstitution d'une enquête policière. Bref, il faut de tout pour faire un monde.
Je sais que j'irai me recoucher plus tard car le manque de sommeil risquerait de me rendre désagréable ce dont personne ne veut, n'est-ce-pas?
 L'abus de bonne humeur ne nuisant pas, je savoure l'épisode "réveil nocturne" habituel. Un air presque frais circule entre les fenêtres ouvertes et je viens de faire un boucan du diable en sortant mon étendage portatif afin d'y suspendre une lessive. Je vis dangereusement! 
Je prends le temps de scruter l'extérieur avec attention car ma voisine m'a informée hier, de la présence récurrente de 2 gros rats dans le fond de nos jardins respectifs. Mon propriétaire, averti par mes soins, semble penser que ce sont des rats d'égouts.
J'ai abandonné sans regrets ma collection de souris campagnardes pour retrouver des rats des villes. Qu'ai-je donc fait pour mériter ça? Je rêve d'un monde parfait sans rats, ni souris ni crétins de base terroristes. 
Hier fut chaud, chaud. J'ai cuit et recuit dans ma Twingo surchauffée dont les vitres ouvertes ne laissaient circuler qu'un air brûlant. La longue halte au magasin Boulanger climatisé fut un bonheur. J'y serais volontiers restée pour le plaisir mais j'avais d'autres engagements.
L'après-midi s'écoula calmement.
Ce matin, je roulerai en direction de l'Ain pour aller voter. J'espère sincèrement que notre future assemblée acceptera la transparence, l'honnêteté et sera plus à l'écoute des revendications des Français. Je suis une incurable optimiste. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!