QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 7 juin 2017

Humeur du matin




...amusée: une erreur de frappe m'avait fait écrire " humeur du marin "! Désolée mais j'ignore si lui, est de bonne ou de mauvaise humeur!:-)
De mon côté, je suis d'excellente humeur tout en sachant qu'avec un réveil en milieu de nuit, ma journée sera, à coup sûr- difficile.

Amusée et...repue!
Repue de ces plaisirs simples, de ces petits moments à déposer délicatement dans mon " sac à bonheurs "..
Plaisir d'être debout et sans trop de douleurs.
Plaisir de petit déjeuner dans un silence provisoire et d'avoir assez d'énergie pour vaquer à quelques occupations. Le lave-vaisselle ronronne en fond sonore.
Plaisir d'admirer longuement l'aurore et un ciel dans tous les tons de bleu.
Plaisir d'imaginer que cette unique étoile brillante juste en face de moi, est un gage de protection des gens aimés et disparus, un signe d'eux tendre et bienveillant.
Plaisir de débuter une journée à combler à ma guise.
Je refuse de songer au déplaisir et au manque!

Mon hier fut déroutant. Voyage vers l'Ain sous un ciel mitigé qui se mit en colère lorsque j'arrivai et garai ma voiture. Courir en s'abritant et suivre les voix pour découvrir le petit groupe masculin au sous-sol. Mon petit-cousin Jean, le prêtre du diocèse (un ontarien d' Ottawa venu en France il y a une trentaine d'années) et un ami de Jean, avoisinant lui aussi les 80 ans. 
Une petite discussion à l'abri et au chaud pour découvrir que le prêtre refusait de célébrer la cérémonie d'hommage à nos parents parce que nous avions pris la décision de répandre leurs cendres au Jardin du souvenir. Il paraît que la hiérarchie catholique refuse ce choix. Qu'à cela ne tienne: nous nous passerons de lui! Jean tenta d'intervenir mais le prêtre campa sur ses positions. Je pensais à cet instant que je sais pourquoi je refuse toute religion et tout Dieu. L'intolérance est partie prenante de toutes ces religions sans omettre la négation de la place des femmes. Bref, je sais!
Un apéritif chez Jean puis l'orage nous contraignit à monter dans nos voitures pour rejoindre la Résidence pour personnes âgées où nous étions attendus pour le repas. Bon sang! 2 résidents vinrent nous rejoindre et je me retrouvai, seule femme, au milieu de 5 hommes d'âge très mûr. Un concert de dentiers. Je plaisante...(j'en ai un aussi!) mais après un début de repas silencieux et déconcertant, les discussions se croisèrent. Ouf! 
Je m'abstins de boire car il me fallait retourner sur Lyon. Une petite demi-heure de sieste puis je repartis chercher Léna à l'école. Un beau et grand sourire, un baiser et son babil jusqu'à l'arrivée chez elle. Elle fut adorable. Elle change si rapidement qu'on voudrait se souvenir de tous ces instants ensemble.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!