QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 2 juillet 2017

Humeur de ma nuit


Résultat de recherche d'images pour "orchestre de trompettes"

...alors là, c'est vraiment l'humeur de la nuit! Imaginez que j'ai été réveillée il y a une heure par un bruit anodin: une goutte d'eau tombant sur un fut métallique! Ce qui passerait inaperçu pour la majorité d'entre vous, devint un supplice chinois pour moi. Je DEVAIS me lever et, une fois debout, mon cerveau transmit le message "réveil définitif"!!!
Argh, je m'en veux mais comment lutter contre le formatage de mon cerveau?
"La nuit est chaude, Elle est sauva-age, La nuit est belle, Pour ses otages. "chantait  le groupe "les avions" il y a quelques années.
J'ignore si la mienne- de nuit -est sauvage, mais elle est blanche.
Et, le pompon, ce sont les hurlements et les chants provenant d'une maison à une centaine de mètres d'ici. Je suis étonnée que les voisins immédiats n'aient pas encore averti la police. Se serait-elle d'ailleurs déplacée? je n'en suis pas certaine: au dire de mes voisins proches, il y a si peu d'équipages disponibles qu'ils ne se déplacent plus pour des bruits de voisinage ou du tapage nocturne. On est mal barrés! Faudra t'il dans un avenir proche faire justice soi-même? C'est à se demander si nous n'arriverons pas à ce point de rupture avec la civilité et le savoir-vivre ensemble.
Des pluies diluviennes rythment la nuit. Mes jardinières vont pourrir avec toute cette eau nous tombant sur la tête. Je n'ai déjà pas la main verte et si le ciel s'y met aussi de son côté, tout sera irrémédiablement perdu. 
Hier fut clos, délibérément clos. Ce silence intérieur ne fut interrompu que par la courte visite de mes 2 filles et de Léna. Elles repartirent rapidement pour passer la soirée chez mon fils. Je restai seule à lutter contre le dilemme: faire les courses avant la fermeture du supermarché ou rester chez moi. Le choix fut rapidement fait et vous devinerez aisément lequel! 😄
Je me sens hors du temps en ce milieu de nuit, avec l'impression d'être dans une bulle. L'obscurité à l'extérieur et la lumière tiède chez moi. Et j'ai enfilé de nouveau ma robe de chambre. Je le dis sans acrimonie et avec même une forme de jouissance. 
Ma journée sera atone. Je le sais et je m'interroge: y trouverai-je du plaisir ou sera-ce une contrainte? J'aime la solitude mais elle me pèse au bout d'un temps plus ou moins long. 
Des hurlements avinés retentissent. Combien de temps encore allons-nous résister à l'appel de la violence et de la vengeance? J'imagine souvent comment faire payer à ces crétins, leur mépris total des autres. Des idées à part aller les réveiller demain dès 7h, avec une troupe de trompettistes?  😄

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!