QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 30 juillet 2017

Humeur du matin



...au radar! J'ai branché mon sonar personnel pour me diriger sans heurter les murs. Oui, je sais que je me plains sans cesse mais ça défoule, ça fait du bien et je ne peux voir vos hochements de tête ou l'index pointé sur votre tempe.
Hier fut à l'aulne des précédents mais avec le bonus exceptionnel d'une visite au supermarché Auchan de St Priest. Il faut vraiment être déconnectées du réel pour oser se rendre un samedi matin dans cette antre de la grande distribution. Nous sommes connues, ma soeur et moi, pour être des lève-tôt donc nous entrions dans un des halls vers 8h30, une heure qui paraît correcte. Las! Nous étions 20.000 à avoir eu la même idée.
Jour de paie ou jour de départ ou de retour? Bref, ce fut rapidement pénible. La chaleur et la foule agaçaient les visiteurs et on sentait monter la fatigue minute après minute. Le pompon fut la queue interminable à la caisse mais nous n'avions pas le choix. Chacune des caisses était prise d'assaut. Peut-on m'expliquer pourquoi TOUTES les caisses n'étaient pas disponibles un Samedi de Juillet? Le fonctionnement des calendriers d'embauche m'est étranger. Tous les acheteurs faisant la queue se posaient la même question: pourquoi ces caisses vides de personnel?
Le soleil était déjà chaud lorsque nous revînmes à la maison. Vite, jeter les sacs par terre dans la cuisine et se déshabiller pour enfiler un vêtement léger puis fermer tous les volets.
Ma fille et Léna arrivèrent pour le repas puis tout le monde plongea dans une sieste bienfaitrice. La migration vers le jardin se fit après l'arrivée de ma belle Miss et la journée s'écoula entre les cris et les rires de Léna, ma maladresse pour entrer et sortir de la piscine, la lutte contre les bestioles qui piquent ou rampent, le goûter et le repas du soir à préparer. Tout le monde s'installa ensuite sur la terrasse pour profiter de la relative "fraîcheur" du soir. Après le départ de nos visiteuses de charme, Nicole et moi rampâmes jusqu'à nos lits respectifs. Et débuta le ballet sonore des vrombrissements d'insectes qu'on ne peut qu'imaginer dans l'obscurité.
Cette journée risque d'être plus calme malgré les orages annoncés. Nous ignorons si les filles auront le courage de venir jusqu'à nous. Wait and see!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!