QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

samedi 5 août 2017

Humeur du matin


Résultat de recherche d'images pour "cours dr long"

...et la chaleur est bel et bien là, encore présente et prévisible. Le devant de ma chemise de nuit est imbibé de sueur. Les informations données sont rassurantes et annoncent la fin de cette période brûlante et peut-être, que dans quelques jours, je pesterai contre la fraîcheur matinale. Je me connais! 😊
Hier fut tranquille: la routine s'installe et c'est bien.
Départ vers 9h le long des rues quasi désertes, une place de stationnement miraculeuse à l'ombre et à 100 m du salon de coiffure.
http://salonyocolor.wixsite.com/yo-color
5 mn plus tard, nous étions installés en rang d'oignons dans le petit salon climatisé de Yohann. Mon beau-frère, déçu par la pile de magazines féminins qu'il jugea inintéressants, choisit d'aller errer dans le quartier. J'abandonnai Nicole entre les mains expertes du coiffeur et remontai le Cours Dr Long. Je m'installai à la terrasse du café qui devait servir de point de ralliement: La cour des miracles. De jolies chaises colorées, une patronne souriante et un café servi dans la foulée. Des habitués parlaient et riaient à la table voisine et je savourai le moment. A l'ombre des platanes et sous un air frais, l'instant était juste à apprécier. Mon beau-frère me rejoignit un peu plus tard puis ma soeur. La détente!
Slalomer au milieu des travaux estivaux, subir le bruit et la poussière puis s'arrêter pour une halte fraîche aux Galeries Lafayette de Bron. A notre sortie, le bitume renvoyait une chaleur d'enfer et l'habitacle de ma Twingo était surchauffé. A l'arrivée, le premier geste fut d'ôter nos vêtements le plus rapidement possible puis nous rangeâmes les provisions. Je préparai le repas en suant à grosses gouttes puis nous mangeâmes dans la salle à manger sans air.
Ma sieste fut brutalement interrompue par un appel de ma voisine, en vacances en Corse: elle m'apprit le cambriolage en plein jour d'une des maisons de la résidence. Que faire contre ces bandits? Nous sommes pourtant vigilants les uns envers les autres, chacun surveille les voisins mais c'est insuffisant. La racaille ne prend pas de congés.
L'après-midi s'écoula entre la piscine et l'ombre de la terrasse ou de la maison, avec les cris de joie de Léna en fond sonore.
Le repas du soir approchant, je préparai avec entrain du Mojito pour tout le monde et ce fut un moment bien agréable. Bon, j'avoue que cela me donna un coup de chaud mais le moment était juste idéal. Le calme, les discussions et les rires pour le dernier jour avec ma famille.
Ils repartiront dans la matinée pour une quinzaine de jours de marche à la montagne. Et là, je ris en écrivant qu'ils vont avoir froid! Bien fait! Vous n'aviez qu'à rester ici! 😎
Et pour moi, commencera la période lessives, rangements et retour à la solitude. J'appréhende ce moment. Si l'espace manque avec la présence de visiteurs, les moments partagés de discussions, de tâches communes et de rires, sont drôlement agréables.
Image: http://www.utei.fr/programmes/la-casteline/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!