QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 6 mai 2018

Humeur du matin

[Marmotte enthousiaste.gif]


..la Marmotte est rieuse ce matin, rieuse et gonflée à bloc! Mais non, Nicolas, lorsque j'emploie le mot " gonflée", je ne fais pas allusion à mes formes! 😉
J'avoue laisser volontairement de côté les bobos z'et symptômes dont la liste vous fatiguerait rapidement. J'occulte donc et vous épargne la corvée.
Hier fut si superbement ensoleillé que nous en sommes restés interdits. Les fenêtres ouvertes sur un jardin et des chants d'oiseaux (mais aussi les hurlements des joueurs et de la foule sur le stade!), j'ai laissé filer le temps.
Mon rendez-vous chez la dentiste m'apporta des poussées d'appréhension. Elle est sans doute compétente mais pas douce et empathique. Elle avance au pas de charge et vous avez intérêt à suivre! 
Longue attente en suant derrière les baies vitrées de la clinique, des allées et venues incessantes, des assistantes dentaires/secrétaires au pas de course entre salles de soins et l'accueil, bref un service dentaire "normal".
Mais rien ne se déroula comme prévu: le retard d'abord qui semble inhérent au lieu, le sdf installé sur un siège, une bouteille d'eau gazeuse dans un sac Puma posé près de lui et qui passa son temps assis près de moi, sans un mot ni un regard. Personne ne le délogea et c'est bien. Quelle pitié d'en arriver là!
Et soudainement des cris, des pleurs...Tout le monde tourna la tête vers l'entrée et un grand jeune homme arriva, tenant par le bras une personne désorientée et en larmes. Il l'installa dans la salle d'attente et 2 secrétaires accoururent. Bien habillée, maquillée et coiffée, une jolie septuagénaire marchant difficilement. Il me fallut du temps pour comprendre ce qui l'amenait ici. Elle avait été renversée par un bus 3 mois auparavant. Beaucoup de témoins venus voir mais aucun n'avait pris la peine de corroborer sa version et son accident ne fut pas pris en compte par son assurance. Une plaie à la jambe qu'elle soignait quotidiennement avec une infirmière. Pour une raison que j'ignore, elle était entrée dans sa pharmacie la veille et on lui avait donné une liste de centres de soins et d'infirmiers dans son secteur. Rendez-vous avait été pris avec l'une d'elles mais celle ci ne s'était pas présentée pour les soins le matin même. 
La dame avait paniqué, perdu les pédales et était partie à pied dans les rues. Elle était entrée dans la clinique MGEN puisqu'elle passait devant et avait complètement perdu pied devant le hall déserté par le personnel ce samedi matin. Le jeune homme l'avait donc emmenée au seul service ouvert: les soins dentaires. Une secrétaire vint discuter et lui expliquer qu'elle était dans un service dentaire et que personne n'y était habilité à lui prodiguer des soins. La pauvre femme criait et fondait en larmes à chaque tentative d'explications, insistant pour qu'on l'aide. Tout le monde se regardait, l'air gêné et compatissant.
Je pris la liste de noms et allais téléphoner au cabinet surligné sur sa liste. Un homme me répondit d'un air exaspéré: il était à Paris et l'infirmière dont on lui parlait avait démissionné 6 mois avant. Il ne pouvait rien faire pour cette dame. Le lui annoncer déclencha une nouvelle crise de larmes mais je lui montrais une autre adresse proche sur la liste. Je lui proposais aussi de téléphoner à un membre de sa famille. Las! sa fille vit à Avignon et sa soeur ne possède pas de téléphone portable. Que faire d'elle? J'eus envie de lui proposer d'attendre la fin de mes soins et je l'aurais emmenée là où elle le voulait mais elle décida de repartir en clopinant dans l'espoir de trouver un soignant.
Quelques instants plus tard, ma jolie dentiste vint me chercher et je pus enfin lui montrer l'étendue des dégâts.
-"ah oui, quand même! Installez-vous!"
30 minutes, bouche ouverte avec interdiction de la fermer, fut une épreuve. Ressentir les vibrations de la "meuleuse" en fut une autre. Etre aspergée d'eau par la canule tenue par l'assistante en fut une troisième. Bon, j'ai une dent: grise et plus courte que les autres mais cela devrait suffire pour l'instant. Quant au devenir de cette incisive, je n'en ai aucune idée. Souhaitons qu'elle tienne le choc! J'ai pour consigne de la préserver en ne mangeant pas dessus, en ne croquant pas. Bref, me voilà abonnée aux textures liquides ou molles! A moi les petits pots pour bébé! Chouette!
Ce matin, branle bas de combat dans notre petite résidence. Premier Dimanche du mois et nous nous réunissons à 11h pour tous travailler ensemble. Nous nettoyons les lieux en commun et nous finissons par un apéritif en plein air sur l'herbe. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!