samedi 23 janvier 2021

Humeur de ma nuit

 


Plutôt zen et bien dans ma peau. Je viens de siroter mon premier bol de Ricoré devant un chouette documentaire sur le "Krav Maga women protect". 

https://kravmaga-women-protect.fr/

Cela me réjouit de savoir que ce type de projet existe en Inde et permet- permettra -aux gamines de ne plus être victimes d'agressions et de violences sexuelles.

Bon, hier ne fut pas comme je l'avais prévu, envisagé. Je ne pus entrer chez le couple que je devais rencontrer. Elle était malade et fragilisée par son traitement. Ma visite sera donc reportée à un moment où elle se sentira moins malade. Nous avons envisagé de nous téléphoner, le temps qu'elle reprenne quelques forces. 

J' hésitai avant de poursuivre ma sortie mais le réveil bruyant auquel j'avais eu droit dès 8h m'avait agacée et je décidai de quitter la résidence. Je devais évacuer cette tension.



Un ciel gris et lourd accompagné de quelques gouttes de pluie ne freinèrent pas mon ardeur et je me dirigeai vers le magasin Centrakor. Achat de plats pour le four, de poêles et de boites pour la conservation au réfrigérateur. A la sortie du magasin, je réfléchis à la suite. J'avais des courses alimentaires à faire mais j'avais prévu de les repousser le plus loin possible dans le temps. La nouvelle d'un possible reconfinement proche m'incita à choisir de traverser le carrefour pour me rendre au magasin Lidl voisin.

S'il y a reconfinement, je désire ne pas mettre trop souvent mes enfants à contribution. Ils auront fort à faire de leur côté et j'aimerais rester indépendante.

J'ai donc affronté ces allées encombrées et trop étroites dans lesquelles le croisement des chariots de clients est toujours problématique. Pourquoi cette chaîne construit-elle trop petit? Pourquoi n'envisage t'elle pas d'emblée une surface plus importante afin d'amener aisance et facilité à ses visiteurs?

Le coffre plein à craquer de sacs de provisions, j'hésitai une fois de plus. Je dois acheter un lampadaire mais j'avoue que la pluie, la foule et la morosité m'incitèrent à choisir de me réfugier chez moi. Ce que je fis en pestant contre le ruban d'énormes camions sur la RN6, des camions louvoyant d'une file à l'autre, au mépris de tout règlement et sans se soucier des autres automobilistes. Sur l'A 43, je fus doublée par un camion roumain que j'aurais volontiers dénoncé à la police. Oui, oui, je ne supporte pas ces fous du volant et celui là conduisait un énorme attelage. Sur la file de droite, nous roulions à la vitesse autorisée de 90 km/h mais lui avançait à une vitesse bien supérieure. Des images d'une catastrophe possible envahissaient mon cerveau. Comment lutter contre ces chauffards?

C'est très énervée que je quittai l'autoroute pour me retrouver en terrain connu.

Une pluie battante me transforma rapidement en rat sortant d'un égout tandis que j'effectuais des allers et retours pour décharger mes provisions.

 Une fin d'après-midi sous la grisaille toujours présente et un coucher gourmand vers 20h. Je m'installai en soupirant d'aise dans mon lit, une pile de revues posée sur la couverture près de moi. Une béatitude m'envahit et l'image du film Alexandre le bienheureux s'imposa en me réjouissant.

Je sursautai au son de la sonnerie du téléphone. Mon amie J avait envie de parler. Je décrochai et nous commençâmes à discuter à bâtons rompus, de la pluie et du beau temps, de sa famille, de nos dentiers...😀

La conversation s'acheva brutalement avec une connection interrompue. Je tentai vainement de la rappeler et laissai un message écrit. Je pus ensuite profiter de ce cocon douillet avant de plonger dans le sommeil. Las! Un appel à 22h05 me fit sursauter mais le temps d'allumer la lampe de chevet, de chausser mes lunettes, d'ouvrir les yeux, J avait raccroché. J'eus un moment d'hésitation. Allais-le la rappeler? La fatigue l'emporta et je remis cet appel à demain. Reposer ma paire de lunettes, éteindre la lampe et replonger dans un sommeil bienfaisant.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Humeur du matin

 Quelques mots ce matin. Une journée d'hier fort agréable puis une nuit qui le fut moins. Une migraine XXL, une migraine de l'espace...