dimanche 24 janvier 2021

Humeur de ma nuit

 Youhou, me revoilà! Un peu surprise quand même de me retrouver devant mon clavier à tenter d'occuper ce temps dérobé au sommeil. J'ai déjà écumé les chaînes de télévision à la recherche d'une série dont je n'aurais pas visionné tous les épisodes mais j'ai fini par éteindre le poste. J'étais saoûlée et lasse de zapper frénétiquement. J'ai donc changé de pièce, de lieu, de siège.

Le silence total me surprend. Je suis habituée au brouhaha permanent de la ville et ce manque de bruits paraît à la limite inquiétant. Les vieux radiateurs en fonte ne crépitent pas, ne cliquettent pas, le moteur de l'ordinateur ne s'essouffle pas bruyamment, personne ne joue de nuit sur le stade. Bref, la vie faite de bruissements divers fait une pause et j'aime ça.

Hier fut une parenthèse immobile. Je suis restée chez moi, j'ai accepté de rester en tenue négligée et le cheveu sale. C'est un des côtés désagréables du confinement: je sais que personne ne viendra donc pourquoi faire des efforts? Je dois lutter quotidiennement contre ce marécage qui risque de m'entraîner encore plus bas. Je me suis rendue compte que si je ne faisais pas l'effort, dès le matin, de prendre ma douche et de m'habiller, j'étais fichue. Plus d'énergie, plus d'envies et je traînais mon mal être. La solution est donc, pour moi, de me préparer chaque matin comme si je devais partir au travail. Etre propre et prête conditionne ainsi ma journée.

Mon petit monde familial et amical resta muet et cela me surprit. Bon, c'était samedi et chacun a le droit de faire relâche. 😊

J'ai donc passé beaucoup de temps sur les réseaux, le temps de m'agacer voire de m'énerver contre certaines affirmations. Le monde semble rempli de gens défaitistes, complotistes, laissant éclater leurs peurs personnelles. Cela déborde trop sur mon mental et je les ai mis à distance. J'ai bloqué certaines personnes et je m'en trouve infiniment mieux. Je refuse de laisser leurs terreurs et errances personnelles déborder sur ma vie. Je ne vois pas, ne sens pas les choses, les événements comme eux et suis incapable pour le moment de garder mon sang froid. Je m'enflamme, réponds et me retrouve entraînée dans des spirales d'argumentations et contre argumentations qui ne débouchent sur rien. Chacun campe sur ses positions parce que cela le rassure.

Je dis STOP! 

Je viens, pour passer le temps, de descendre 2 sacs poubelle parce que oui, j'ai trié et travaillé un peu hier. L'énervement devant ma poubelle déjà remplie par mon propriétaire. Il passe très souvent et taille, ramasse des branchages, coupe des herbes et hop, dans la poubelle de Martine. Je me suis donc retrouvée à minuit, mes deux gros sacs à la main, devant une poubelle déjà remplie d'herbes que le camion poubelle refuse d'accepter. Plus de place pour mes ordures. Je vais devoir attendre lundi après-midi que la poubelle soit vidée afin d'y déposer mes sacs. En attendant, qu'en fais-je? Si je les laisse dehors, pies et chats errants s'y attaqueront et si je les rentre, l'odeur de décomposition sera horrible avec la chaleur de l'appartement. 😖

Je viens de lire un message débutant par " Bonjour, ma belle positive" et je me réjouis de cette appellation. 😃

 

1 commentaire:

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Humeur matinale

 Matin houleux au niveau digestif et j'appréhende cette journée festive. Je devrais rester vigilante, ne pas trop manger ni boire. Un ch...