vendredi 26 mars 2021

Humeur de la nuit

 Insomnie, quand tu nous tiens! Je ne me rebelle pas car je sais que mon lit m'accueillera un peu plus tard. C'est rassurant. 

Hier fut un mélange d'agréable et de fort désagréable. Ma tarte sous le bras, je me rendis chez Coline, toujours enjouée et active. Son ami arriva peu après moi. Ce qui, comme je l'avais cru, ne devait être qu'un repas "spaghettis à la bolognaise" se révéla être un gueuleton bien fourni. Un bon vin rouge accompagna le festin. Repus, nous nous installâmes au salon pour entamer ma tarte aux pommes et savourer un café. Une obligation impérieuse obligea l'ami à partir et nous en profitâmes tous pour nous envoler. C'est dommage pour notre hôtesse qui s'était donnée beaucoup de mal.

Les 18° affichés et un beau soleil mirent du soleil au coeur. Le reste des heures tourna encore autour des relations compliquées avec les voisins malveillants.  Cela ne cessa qu'au moment du repas du soir et j'avoue que je fus contente de fermer les yeux et d'oublier cette suite d'événements agressifs.

Aujourd'hui sera tranquille. Une sortie pour aller au magasin Centrakor que j'espère opérationnel. Je devrai vérifier avant sur leur site s'il est autorisé à rester ouvert. Ces yo-yo "un coup j'ouvre, un coup je ferme" sont pénibles et il faut tout vérifier. Hier, je dus rechercher à quoi correspond mon cercle personnel de 10 kms. Mauvaise nouvelle: il ne me permettra pas d'aller retrouver Nicolas pour nos repas réguliers. 

J'avais prévu de me rendre au cimetière où sont enterrés mes parents et mes grands-parents maternels et de passer voir ma tante, les cousins du village où j'ai résidé pendant 5 ans mais c'est interdit. Trop loin! Les relations en sont compliquées. Je n'évoque même pas ma soeur et mon beau-frère qui sont privés de leur fils aîné et de leur petit-fils qui vivent à Southampton.

Et je pense à vous tous qui vivez aussi des relations à distance par téléphone et vidéo car rien ne remplace le contact physique, les bisous, les câlins, le toucher et le face à face. Il faut tenir le coup et garder espoir et bon moral.

2 commentaires:

  1. Précisions: 10 kilomètres autour du domicile - je pense à vol d'oiseau- avec justificatif de domicile ET tout le département pour faire ses courses sans limite de temps avec attestation. Faudra trouver autre chose pour refuser mes plats lol Bizen

    RépondreSupprimer
  2. Oui, presque 18 mois que nous n'avons pas vu notre fils qui est à 900kms de chez nous, et 8 mois que nous n'avons pas vu nos petits-enfants qui habitent à 600kms. Pas de réunion de famille à Noël, et celle que nous avions prévue à Pâques est annulée également puisque dans le Nord, nous sommes "confinés".
    Un an sans recevoir les copains et sans aller les voir.
    Mais, comme dit l'autre "mieux vaut être entre 4 murs plutôt qu'entre 4 planches". Alors on patiente en se disant qu'on se reverra tous en bonne santé un de ces jours.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Oups!

 Mince! J'ai voulu supprimer un ajout dans la colonne de droite et tout a disparu! Misère!