mardi 9 mars 2021

Humeur de la nuit

 Je ne me sens pas très bien. Mon corps me trahit en ce moment. Outre les élancements incessants liés au nerf sciatique, les douleurs oculaires ne me laissent aucun répit. Et Internet n'aide pas à trouver la paix. Le terme "cancer" des sinus est immédiatement proposé et on suit avec effroi la liste des symptômes.

Ecoulement nasal? Oui, chaque matin mais mes parents en souffraient aussi. Ce doit être héréditaire et sans doute allergique.

Les yeux qui pleurent? Oui, chaque soir mais j'imaginais que c'était la fatigue liée au port des lunettes.

Les maux de tête? Oui mais j'en ai toujours eu.

Stop! 

J'ai arrêté de lire ça et j'ai pris rendez-vous avec une neuro ophtalmologiste. Je serai fixée. Rassurée sans doute pas mais j'aurai une réponse.

Hier fut agréable. Passée la fraîcheur matinale, un doux soleil illumina la journée. Je tentai une sortie en voiture malgré un mal de dos entêtant. J'avais envisagé de passer au magasin Decathlon voisin afin de vérifier s'ils avaient été réapprovisionnés en vélos d'intérieur mais je me heurtai à la fermeture dudit magasin. Des centaines de mètres de rubans segmentaient le parking et, une fois engagée, je ne trouvai pas la sortie du labyrinthe. Je dus demander de l'aide auprès d'un homme de la sécurité et j'avoue que je n'aurais pas trouvé seule. Cette voie de sortie était planquée juste derrière le local à poubelles et qui aurait imaginé devoir le contourner pour pouvoir s'échapper.

Le reste de la journée fut grinçante. Le marteau-piqueur a cessé de pilonner et a été remplacé par un compresseur. Tout vibre, remue, les verres s'entrechoquent dans les placards. C'est juste infernal. 

Et les voisins malveillants ont continué à provoquer, un peu comme un doigt d'honneur permanent aux autres résidents. Fatigant! Pas la même éducation, pas la même culture. L'irrespect volontaire de toutes les lois permettant de vivre ensemble. C'est mon constat après 2 ans de bagarres et de conflits.

Et zut! malaise général et je viens d'en comprendre la raison. Je me suis trompée dans ma prise de médicaments. Je ne me sens pas bien. 

1 commentaire:

  1. Mauvaise prise de médoc? Donc perforateur, chignole, disqueuse et compresseur étaient le fruit de ton imagination fertile? Be strong Bizen

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Oups!

 Mince! J'ai voulu supprimer un ajout dans la colonne de droite et tout a disparu! Misère!