QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 31 août 2016

Humeur du matin


Afficher l'image d'origine

...douloureuse! Pas un os ou un osselet qui ne souffre après la journée d'hier! Et comme le clamait Robert Lamoureux il y a plusieurs décades "et le canard était toujours vivant!"...Je n'ai toujours pas accès à l'eau car mes canalisations sont toujours bouchées!
Les efforts conjugués de nombreuses personnes ont été vaines.
La matinée commença mal puisque le camion déboucheur avait du retard. Un coup de fil à sa société et j'appris qu'une urgence avait obligé à repousser mon rendez-vous. Un brin d'agacement tout de même. Ils auraient pu m'en informer. Un charmant jeune homme au volant d'un camion arriva un peu avant midi et les soucis commencèrent. Mon propriétaire m'ayant envoyé le plan du lotissement par courriel, je pus le lui montrer mais il resta dubitatif. Il contestait le plan et se mit à chercher, fouiner, soulever les plaques d'égout visibles. Rien! De guerre lasse, j'allai sonner aux portes des voisins. La présidente de l'association des propriétaires étant là et elle me suivit immédiatement. Elle confirma à l'employé que le même regard concernait eaux pluviales et eaux usées. Il répétait "je n'ai encore jamais vu ça! Je n'ai encore jamais vu ça!" :-)
Sous un soleil de plomb, nous arpentâmes le grand parking collectif, mon jardin, mon garage. Nous allâmes ouvrir l'appartement de la locataire du rez-de-jardin où tout était bouché là aussi. La voisine crut bon de tester l'évier et son évacuation. Elle oublia seulement de refermer le robinet et la cuisine fut rapidement inondée. Je dus nettoyer pendant une bonne demi-heure. D'autres voisins se joignirent à nous et tout le monde donna vite son avis. Les gens allaient dans tous les sens et partout. L'employé aspirait, arrosait. Un vertige me saisit. La conclusion fut qu'un regard devait se trouver sous une énorme armoire à l'entrée du garage. L'employé nous demanda de la vider et de libérer l'espace de mon matériel resté encore au milieu.
Il était 13h et je capitulai. Chacun repartit et je montai manger rapidement. Vers 14h, le corps déjà endolori, je redescendis dans mon garage surchauffé et rangeai tout sur le côté en triant ce qu pouvait être monté chez moi. J'entrepris ensuite de vider cette armoire. Une trentaine d'allers et retours en portant de lourds cartons et je remplis rapidement une partie d'une chambre peu encombrée dans le fond du garage.
Un voisin vint m'aider au moment où j'avais tout terminé et j'eus le choc de le voir faire un malaise vagal. Le temps de me préoccuper de lui puis nous continuâmes à porter quelques cartons. Mon voisin proche vint l'aider à transporter les 2 corps du meuble encombrant et nous découvrîmes effectivement un regard lutté avec du silicone. Les 2 hommes s'accroupirent pour ôter le vieux ruban et soulevèrent le lourd couvercle. Nous n'apprîmes rien car ils restèrent ébahis en se demandant ce qu'étaient ces 3 tuyaux se déversant dans ce trou. Ils continuèrent à chercher, supputer pendant que je continuais à évacuer des sacs et vêtements jusqu'à mon appartement.
Les jambes douloureuses et mon lumbago revenu, je m'allongeai un peu pour soulager ce corps récalcitrant.
Je redescendis en fin d'après-midi pour finaliser les rangements et fermer portes et portails et j'eus la surprise de voir un attroupement se former devant la porte d'un voisin. Autour du plan du lotissement, chacun y allait de son commentaire. La présidente de l'association vint sonner au portail pour s'enquérir de moi. Avais-je besoin d'aide, de quelque chose de précis? je la remerciai en l'assurant que j'appréciai les efforts de tous et cette solidarité réconfortante.
Un coup de fil à la société HERA et la prise de rendez-vous avec le gentil déboucheur. Il reviendra cet après-midi à 14h.
Verrai-je enfin le bout du tunnel?
Quelle épopée! Je crois que je vais demander une réduction des charges à mon propriétaire pour compenser tous ces ennuis dont je ne suis pas responsable. :-)
Non, je ne le ferai pas. C'est une plaisanterie. Quoique!:-))
Image: http://www.allodebouchage.com/nos-services/debouchage/debouchage-canalisation-lyon-rhone-alpes/

1 commentaire:

  1. je pense que tu devrais réellement demander un mois de charges en moins voire deux!!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!