vendredi 23 avril 2021

Humeur du matin

 Quelques mots ce matin. Une journée d'hier fort agréable puis une nuit qui le fut moins. Une migraine XXL, une migraine de l'espace m'éveilla vers 3h. Nausées et frissons associés. Le cauchemar. 

J'ignore comment cela évoluera.

jeudi 22 avril 2021

Elsa Mora et Frida Kahlo

 J'adore Frida Kahlo. Je viens de découvrir comment l'artiste Elsa Mora la perçoit, l'interprète.

Une maison de poupée à découvrir ici:

https://elsita.typepad.com/elsita/2010/11/frida-kahlos-miniature-house-and-studio.html



Et la vie intérieure de Frida vue par l'artiste:



Ou encore:





NOUREDDINE AMIR

http://www.noureddineamir.com/portfolio/

https://www.facebook.com/nouredineeamir/

https://www.instagram.com/noureddineamir/?hl=fr

«J'accumule une montagne de matières, puis je touche, je mélange, j'expérimente… Je commence par le milieu, le ventre autour duquel la robe est créée, et je ne sais jamais quand je m'arrête. La forme est créée par elle-même, elle naît de la matière. »

Un artiste de la forme et de la matière. Des vêtements sculptures!









Humeur du jour

 


" légère et court vêtue, elle allait à grands pas..."

Court vêtue? Ca c'est certain. Légère? je n'en mettrais pas ma main à couper! 😀
Bon, l'essentiel est de faire " comme si ". Je pourrais me proposer pour une étude médicale concernant les variations de poids. Je m'effraie moi-même lorsque je regarde en arrière!
J'ai repris mon alimentation en main depuis le 5 Janvier et me suis délestée de plus de 10kg. Moral et énergie semblent aussi mieux se porter mais, poussée par un mauvais petit génie, je ne peux m'empêcher de rêver quand même d'un miracle du style -10 kg en une semaine! Ne rêve surtout pas, Martine! C'est mauvais pour ton coeur! 

Une longue nuit et des rêves incongrus. Je crains qu'il n'y ait beaucoup de monde dans ma tête! 😄

Les jours rallongent à grande vitesse. Les oiseaux célèbrent bruyamment l'aube nouvelle et c'est réconfortant. La clarté s'insinue à travers les interstices des vieux volets métalliques.

Je viens de débuter sereinement cette journée en buvant une Ricoré et en regardant des épisodes des Experts. Ils me détendent et j'aime les acteurs. Je suis toujours incapable de comprendre les rouages de la police et de la justice américaines mais j'apprécie la complexité des scenarios. Je suis donc le mouvement sans me poser trop de questions. Je désire simplement être surprise et séduite. Comme avec un homme! 😁

Hier fut remuant et bon enfant. Léna et moi avons eu du plaisir à être ensemble. Cette période de sa vie est fascinante: un peu petite fille et en train de verser du côté obscur de l'adolescence. Tout va si vite. Elle oscille entre l'enfance et cette période d'incertitude et de questionnements.

Je l'ai rendue aux bras de sa mère en fin d'après-midi et ai apprécié de retrouver mon appartement calme. Ma voisine en télétravail était silencieuse et le chantier avait stoppé ses bruits incessants. Le stade prit le relais avec des groupes de jeunes venus se défouler sans tenir compte des horaires du couvre-feu. Cela m'agace voire m'énerve parfois mais peut-on les obliger à ne pas faire de sport pour passer le temps? Les cris et les rires indiquent qu'ils se défoulent en y prenant du plaisir donc qui suis-je pour m'y opposer? Cela leur évite de traîner lamentablement dans les rues du quartier et tout le monde y gagne.

Aujourd'hui sera paperassier. J'ai pris du retard dans le tri, le classement et je dois y remédier. Pas vraiment enthousiasmant mais nécessaire.

Les nouvelles semblent plutôt bonnes concernant le déconfinement. Je doute un peu mais je fais confiance à l'Univers. Je suis optimiste malgré le défaitisme ambiant et je choisis d'être un "aimant à bonheurs"! Je regarde avec confiance ce qui nous attend. Tout a une solution. L'humanité a connu tant de bouleversements et s'en est toujours tirée, avec des cicatrices certes, mais a poursuivi sa route. Retroussons nos manches et avançons.



mercredi 21 avril 2021

Humeur de ma nuit

 


Je savoure le silence, la possibilité de faire ce que je veux. Enfin, en ne faisant pas de bruit: sommeil de ma voisine oblige. 

J'ai entamé ma seconde partie de nuit en regardant des émissions en replay. Un épisode de CSI Las Vegas pas encore vu (et cela m'étonne!), puis 2 ou 3 épisodes d'une rénovation de vieilles granges américaines. Ces sociétés capables de réaliser de vrais miracles m'épatent. Leurs employés sont des artistes.

Hier fut actif. Mise en service de ma nouvelle carte bleue, passage à la pharmacie puis au supermarché. N'ayant pas effectué de courses alimentaires depuis 2 semaines, la note fut salée. Tant pis, je devais en passer par là et je peux désormais soutenir un siège. 

La journée fut magnifique: ciel d'azur, soleil et douceur. C'est cette douceur paisible qui me frappa lorsque je fermai mes volets en début de nuit. Le quartier, rebelle à toute loi, continuait à oeuvrer et à s'agiter mais le pastel pâle du ciel et ces températures printanières me firent soupirer d'aise. Je m'endormis rapidement mais fus réveillée en sursaut lorsque ma voisine ferma ses volets métalliques. Le bruit résonna dans la nuit, me tirant d'un sommeil profond. Je mis quelques secondes à réaliser ce qui se passait et pestai intérieurement. Me rendormir fut malaisé mais le temps fit son oeuvre et je sombrai de nouveau.

Aujourd'hui sera dédié à Léna. J'ai mis de côté des pages de réalisations en papier à faire soi-même et je compte bien lui proposer un atelier créatif. Elle apprend à coudre et à broder à l'école et j'aurais volontiers acheté des kits pour elle mais la fermeture des boutiques met à mal mes projets. Ce sera partie remise.

La pluie annoncée par Mr Météo France tarde à pointer son nez et j'espère qu'elle nous oubliera.

Je croise les doigts afin d'avoir de nouveau envie d'aller dormir au risque d'avoir une tête du matin digne d'un Picasso et le cerveau avec la consistance d'un bol de jelly anglaise.


mardi 20 avril 2021

Humeur du jour

 La journée d'hier s'acheva sur une superbe sensation. Au moment où je fermais les volets, le presque silence me surprit. Pas de véhicule sur l'avenue proche mais le roulement lointain de la circulation sur le périphérique sud et des chants d'oiseaux à n'en plus finir. Des trilles, des roucoulements, des criailleries, des roulades pleines de vivacité et de joie. Mon jardin était déjà dans la pénombre mais les étages élevés des immeubles du quartier avaient revêtu une belle couleur orangée sous les rayons rasants du soleil couchant. Le ciel d'un bleu très pâle appelait à la contemplation.

Bref, un superbe et bref moment de beauté et de sérénité.

Mon réveil vers 2 heures du matin fut moins glorieux. Passée l'irrépressible envie de courir vers les toilettes, les dernières images d'un rêve horrible me poursuivirent. Une grosse douleur me taraudait l'arrière du crâne et la cerise sur le gâteau: plus de Ricoré! La catastrophe.

Grimaçant en avalant une tasse de café, je m'installai devant mon poste de télévision et j'attendis patiemment le retour du sommeil.

Me voilà debout, prête à saisir cette journée à bras le corps. Ciel bleu pur et soleil mais la météo nationale annonce des pluies pour la nuit prochaine. Est-ce possible? Réellement?

Ma voisine s'est douchée et je vais donc pouvoir y aller à mon tour. Utiliser le même cumulus a des inconvénients dont celui de ne pas se doucher au même moment si l'on veut avoir de l'eau chaude. Le chantier a repris dans la maison voisine. Peut-être devrait-on leur repréciser les horaires légaux pour faire du bruit car 8h n'avait pas sonné lorsqu'ils commencèrent?

J'ai enfin reçu ma nouvelle carte bleue et je dois aller la débloquer en retirant quelques euros dans un distributeur. Passage à la pharmacie puis quelques courses alimentaires (toujours pas effectuées!). J'avoue que je suis ravie de n'avoir pas cédé aux sirènes car repousser mes achats me permit de vider le placard et d'alléger le congélateur. 


lundi 19 avril 2021

Humeur du jour

 


Matin triomphant. Je vais très bien, je me sens bien. Une nuit en 3 parties comme d'habitude, mon trio "sommeil/éveil/sommeil". Le plaisir subtil de tenir mon bol de Ricoré brûlante entre les mains en posant un pied sur la terrasse. La fraîcheur matinale me fit rapidement rentrer et je pus admirer les changements du ciel, bien au chaud derrière la porte-fenêtre.

Un soleil débutant, rasant l'est et éclairant les étages élevés des immeubles à l'horizon, un ciel bleu pâle constellé de nuages moutonneux tout blancs puis ils disparurent, comme aspirés, laissant la place à un ciel uniformément bleu doux.

Hier fut modérément actif et je le regrette un peu. Je vais donc rattraper le temps perdu aujourd'hui en attendant la décision de ma fille et de Léna. Dernière semaine de vacances scolaires et la garde de la demoiselle à organiser. J'en saurai plus dans quelques instants.

Je n'ai toujours pas fait mes courses car les tréfonds de mes placards recèlent des trésors. J'en profite pour trier, jeter, déplacer.

J'ai encore passé beaucoup de temps à la recherche de mon futur logement. Vainement! rien ne me séduit. Je désespère. Je dois admettre que la somme à prévoir dépasse mes possibilités tant les agences en profitent pour se gaver financièrement. Devrais-je plutôt passer par la voie directe "propriétaire/locataire"?

Je n'ai plus envie de la ville et de ses habitants indélicats. Ici, aucun respect du couvre-feu. Les gens vont et viennent, défiant les lois et je ne le supporte plus. La campagne n'est pas exempte de cons non plus mais s'extraire des lieux et aller s'aérer sur les chemins comme je le fis dans l'Ain, aide à tenir. Les bruits sont différents mais certains voisins resteront toujours insupportables. Campagne ou ville!

Je n'ai pas encore jeté un coup d'oeil sur les informations. Il m'arrive de temps en temps de m'extraire du monde de dehors afin de me recentrer, de me concentrer et de recharger mon énergie. Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours agi ainsi, m'attirant parfois les foudres de certaines personnes. Elles me jugeaient "mal élevée", "asociale" mais il n'en était rien. Je dépensais tant d'énergie que je me sentais poussée à m'isoler pour reprendre des forces.

Maintenant, j'assume ce retrait volontaire et je me fiche de l'opinion des autres. 😀

https://nerds.co/se-recentrer-sur-soi-lacher-prise/

dimanche 18 avril 2021

Humeur du jour




 Il y a deux heures, j'ouvris discrètement mes volets sur un ciel gris perle, délicatement bordé de jaune pâle vers l'est mais il s'est rapidement transformé en gris blanc, en gris couvercle ne laissant rien augurer de bon. 

J'ai pris mon temps, savouré chaque seconde de cette lenteur. Bref passage sur la balance et j'ai retenu un cri de joie: presque -10kgs depuis le 5 Janvier. Je suis quand même remontée sur la balance pour vérifier et j'ai respiré. Nous le faisons tous, non? Nous vérifions, revérifions! Bonne pesée, Martine! Bravo!

Les légumes sont en train de décongeler dans une casserole d'eau, je vais en profiter pour aller me doucher et j'aviserai.

La fin de la journée d'hier fut assombrie par une nouvelle inquiétante: Bizen n'allait pas bien. J'ai envoyé un bref message ce matin afin de prendre des nouvelles mais pas de réponse. Peut-être est-il en train de dormir? Je réitérerai mon appel un peu plus tard.

Un long appel de ma fille aînée qui avait travaillé pendant toute la matinée et qui allait enchaîner sur d'autres heures de fatigue. Etre parent solo est vraiment compliqué.

Elle m'avoua avoir été fatiguée par la garde des petits pendant la semaine et je peux avouer que je me réjouis de cet aveu. Je ne suis donc pas la seule à évoquer cet épuisement et j'ai 30 ans de plus qu'elle!

J'avais envisagé de sortir faire des courses ce matin mais une inspection minutieuse du réfrigérateur, du congélateur puis des placards, me convainquit que je pourrai encore survivre un jour ou deux. 

Toilette puis travail! Vidange ( vidage?) des placards afin de jeter ce qui a largement dépassé la date de péremption. Mes placards sont en hauteur et je peine à accéder aux étagères les plus élevées. Les paquets, les boîtes s'y accumulent et périment. Oui, je sais, j'avoue et regrette!

Let's go! Y'a plus qu'à!

http://loupestula.canalblog.com/archives/2014/04/09/29632541.html

samedi 17 avril 2021

Humeur du jour

 Un autre jour, un de plus, un de mieux. Je viens d'ouvrir les volets sur le silence urbain  provisoire, les chants d'oiseaux, un ciel hésitant entre pastel et gris et un soleil timide. Le vent s'évertue encore à polluer mon plaisir matinal. 

Hier soir, à la nuit tombée, j'eus l'occasion d'apprécier un joli moment:  Le bruit des volets métalliques fit s'envoler un duo de tourterelles perchées dans un des cerisiers, le ciel était bicolore - bleu passé au-dessus de moi et gris presque noir sur l'est. Un immeuble avec quelques yeux éclairés se découpait sur ce fond sombre et je me remémorai la conversation tenue avec Coline quelques heures plus tôt.

Cette situation inattendue nous pousse vers 2 comportements: soit nous plongeons dans la déprime, la dépression, la rancoeur, la révolte soit nous choisissons de croire en la vie et nous regardons les bons côtés de ce qui se passe. Oui, il y en a. Le comportement inadapté voire agressif de certains est largement compensé par notre cercle familial, amical, amoureux et bienveillant. Nous resserrons les liens et le tri s'effectue automatiquement. Les indifférents, les nocifs s'effacent de notre champ de vision et ne demeurent que les essentiels. Un gigantesque tamis social.

Deux amies perdues de vue se manifestèrent et j'appréciai la chose. De bonnes nouvelles et une grosse déception chez l'une et les rires de l'autre mêlés à une déferlante de complotisme. J'ai laissé passer et ai ensuite tenté de rectifier le tir. Elle est persuadée que tout n'est qu'un complot et que le but final est d'éliminer les personnes âgées. Que répondre? 

J'ai réussi à discuter, à argumenter mais l'ai-je convaincue? Je l'ignore mais là n'est pas le plus important. Elle fut notre nounou et fit partie de notre vie pendant si longtemps que je me sens capable de pardonner ses errances. Cela ne me nuit pas donc elle est libre d'imaginer ce qu'elle veut.

Une litanie de souvenirs, de fous-rires et la promesse de se revoir dès que nous aurons les clés pour sortir.

Je viens de déposer devant moi, ma liste de courses à commander sur internet. Je suis ennuyée par la fin de péremption de ma carte bancaire. Sa vie finira le 30 Avril et une nouvelle devrait m'être adressée incessamment mais cela pose des problèmes. Une commande sur Amazon fut refusée à cause du délai réduit avec la limite d'utilisation de cette vieille carte.

Je vais donc tenter le coup avec le site Carrefour. Si le refus se renouvelle, je me verrai contrainte d'aller directement en magasin avec un chéquier et cela attendra demain.

Bah, ces soucis sont dérisoires et ne devraient pas affecter mon bien-être actuel.

Je vais bien, tout va bien!


vendredi 16 avril 2021

Humeur du jour

 Figurez-vous que j'avais oublié mon blog. Oublié de venir écrire! Dis donc Martine, il faudrait t'inquiéter de cet oubli. 😄

Une nuit simplement coupée par un arrêt d'une heure avec Ricoré et séries puis un rendormissement bienfaiteur. C'est le bruit métallique et violent de l'ouverture des volets de ma voisine qui me fit sursauter et revenir dans le monde réel.

Le soleil brille, mon mental aussi et mon physique a intérêt à suivre! Le vent souffle toujours, mettant un bémol sur la quiétude printanière. Il faut bien l'avouer: il fait frais! Les moustiques tigres ont déjà pris leurs marques malgré les températures. Il va falloir traquer les points d'eau stagnante et prévoir une crème pour les malheureux qui redoutent leurs piqûres.

Hier fut actif, enfin un peu plus actif que d'ordinaire mais cela me suffit. Je viens de lire sur internet une phrase qui me fit beaucoup rire et grimacer aussi: ma maison est le reflet de mon âme. Si je suis bien, c'est le bordel dans mon âme car vu ce qui m'entoure, il n'y a aucun doute. 😉

Je viens de recevoir une réponse d'un site immobilier. Enfin une! Je suis scandalisée par le laisser aller de ces "spécialistes" et outrée du taux de "non réponses" à mes demandes. Je répondrai donc favorablement pour le visiter afin de remercier à ma manière, la personne qui fit l'effort de me contacter. C'est, je l'avoue, une forme de visite touristique car je ne suis pas convaincue par l'annonce mais j'ai besoin de voir, de visiter pour me rendre compte. Je veux - en même temps -découvrir les alentours et les commerces car l'âge galopant, il me faut prévoir un futur un peu moins agile. Je prendrai ma décision après cette visite.

L'immeuble est récent donc aux nouvelles normes et c'est un plus. J'avais trouvé une petite maison sur Saint-Fons mais les photos indiquaient un état de saleté peu commun et un bilan énergétique désastreux. J'ai fui.

Je vais renoncer à faire les magasins. Les galeries marchandes sont déprimantes avec leurs volets roulants baissés et une lumière minimale et flippante. Je vais commander sur internet et ferai des économies en n'étant pas tentée devant les étals. 

Humeur du matin

 Quelques mots ce matin. Une journée d'hier fort agréable puis une nuit qui le fut moins. Une migraine XXL, une migraine de l'espace...