samedi 25 mai 2019

LENE KILDA

http://www.lenekilde.com/betong.html

Béton et acier pour mettre en volume les émotions enfantines. La lourdeur des matériaux pour la fragilité, l'intensité et l'éphémère.







Humeur matinale

...je savoure la douceur du moment. Les volets sont ouverts sur le jardin bruissant d'ailes et de chants plus ou moins mélodieux. Il règne un grand calme et j'apprécie cette solitude temporaire.
Courir, toujours courir, pourrais-je écrire en parodiant "Le pays du sourire".
Aucun répit: à 9h, je devrai me rendre dans le quartier de Montchat afin d'inscrire Léna aux activités de Juillet à la MJC. Un seul bémol: les inscriptions n'auront lieu que ce matin, jour de marché juste en face du bâtiment. Vous aurez compris qu'il me faudra tourner, tourner dans les rues adjacentes afin de dénicher une place de stationnement. Agacement attendu et programmé!
Hier fut très chaud: 28° en milieu d'après-midi et il fallut retrouver les habitudes estivales dans l'habitacle de la voiture. Et j'ai découvert que la vitre avant droite de ma Toyota Yaris ne fonctionnait pas.
J'en ai assez de cette voiture qui accumule les pépins depuis son achat en Août 2017!
Aujourd'hui sera donc urbain et suant ce matin et clos à l'abri ensuite.
Je vais donc visualiser positivement et me "voir" de retour chez moi, écroulée sur le canapé ou -exceptionnellement- pendant une activité ménagère frénétique! 😊
Un petit message au connard qui posa une bombe dans une rue de ma ville hier: on t'aura!!!
Ouf, c'est dit!

vendredi 24 mai 2019

BARBARA MORGAN

http://www.brucesilverstein.com/artists/barbara-morgan

"La Bruce Silverstein Gallery est la représentante new-yorkaise des archives Barbara Morgan.

Barbara Morgan est largement reconnue pour ses images photographiques révolutionnaires du mouvement de la danse moderne américaine des années 1930 et 1940. L’artiste avait pour objectif de libérer la figure dans l’espace, en se concentrant sur des mouvements singuliers et en utilisant parfois des doubles expositions pour créer un effet de ralenti. À la fois expressionniste et moderniste, Morgan s'intéressait au concept de métaphores visuelles oscillant entre réalisme et abstraction. Tout au long de sa vie, Morgan a travaillé avec fluidité sur différents médiums, façonnés par ce qu’elle a décrit comme «les premières expériences fondamentales» avec la peinture et la poésie. Ses dessins, aquarelles, peintures et photographies ont capturé les thèmes de la ville, les paysages occidentaux, la poésie du corps et son rythme."


On ne peut qu'être séduits par ces instantanés en mouvement!

1982_26.jpg






Résultat de recherche d'images pour "barbara morgan photography"

Résultat de recherche d'images pour "barbara morgan photography"

Exposition « L'autre et le même » de 2009

http://www.festrad.com/f/09expo.html

Un peu, beaucoup, très en retard puisqu'il s'agit de l'édition de 2009, mais je ne veux pas manquer l'occasion de vous faire découvrir ce travail: des artistes qui mettent en images leur conception de poèmes écrits par d'autres.


 







LEUNG YIN WAN

http://elogedelart.canalblog.com/archives/2009/03/15/12985601.html

Ce site m'a fait découvrir cette " pomme d'amour " de LEUNG YIN WAN

Le nom m'a aussitôt renvoyée aux fêtes foraines de mon enfance, fêtes où nos pas nous guidaient irrésistiblement vers les étals des confiseurs. Ah, ces odeurs de sucre, de gaufres chaudes, de pop-corn, de barbe à papa! Les pommes d'amour lourdes et collantes ne m'attiraient que par leur esthétisme.J'adorais ces alignements colorés. Ce rouge luisant avait de quoi séduire mais je n'ai jamais particulièrement aimé planter les dents dans le caramel durci.
Pardonnez cette digression alimentaire et admirons ensemble cette céramique de l'artiste :-)


2

Shinichi Maruyama

http://shinichimaruyama.com/
http://brucesilverstein.com/artist.php?id=146


Encre et eau, écriture dans l'espace. Saisir le moment fugace, entre équilibre et déséquilibre...









Shinichi Maruyama

Cadeau



Curieux mélange de voix mongoles et bulgares: hypnotique, envoûtant!

Humeur nocturne


Résultat de recherche d'images pour "je suis dans ma bulle"

..Quiètement installée et désireuse de ne faire aucun bruit, je zappe sur et autour de ma planète! J'ai parcouru mes sites, d'autres moins fréquentés et je m'attaque au post de cette nuit
Réveil en milieu de nuit et j'ai les yeux gonflés d'un lapin atteint de myxomatose. Je vais donc les écarquiller et me concentrer pour évoquer ma vie.
Mes journées sont un modèle d'équilibre entre les obligations diverses et mon violent désir de ne rien faire et de me reposer.
Je peste d'être dans cet état alors que le monde extérieur s'épanouit sous un chaud soleil. Désolée mais on ne choisit pas ses moments de faiblesse! 
Hier, après des semaines de dérives, j'ai enfin repris mon jeûne Intermittent. Je veux reperdre ces kilos non voulus et générés par un nouveau médicament. J'ai besoin de toute mon énergie et ma concentration pour y parvenir. 
Coincée chez moi, je deviens l'araignée au centre de sa toile. J'attends mes proies! 😊
Je suis reliée par les ondes sur internet et au téléphone et j'entretiens mon petit monde. J'aimerais reprendre des forces et je patiente en attendant que tout reprenne sa place.
Dans ma bulle provisoire, je regarde le monde s'agiter. Les bruits sont étouffés comme à travers un filtre et j'apprécie cette distanciation. J'ai besoin de ne pas être distraite pour me concentrer et retrouver des forces: je privilégie les bonnes choses. Hier, j'ai installé sur mon téléphone un site de musique classique, un autre de jazz et un dernier de country.
Oups! Vous connaissez maintenant mes "petites" faiblesses. Et oui, j'aime la vitalité de cette dernière. Et oui, j'assume pleinement!
J'ai donc vécu dans un monde musical très personnel et cela me fit du bien. En position de faiblesse et de fragilité, on a besoin de se raccrocher aux choses aimées.
Image: https://kadi-comics.skyrock.com/2647946706-Je-suis-dans-ma-bulle.html

jeudi 23 mai 2019

Patricia CHEMIN

http://patriciachemin.ultra-book.com/

Beauté, délicatesse et transparences jouant parfois avec les teintes du papier.









Dans les coulisses de la 15e Biennale d'art contemporain de Lyon

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Youtube
 https://www.biennaledelyon.com/edition-2019/
Là où les eaux se mêlent
Abraham Poincheval s'envole dans les nuages
À l'occasion de la 15e Biennale de Lyon, l'artiste français Abraham Poincheval présentera sa dernière performance, une marche dans les cieux à la recherche du paysage mouvant et insaisissable que composent les nuages. L'explorateur insatiable a réalisé ses premiers pas dans le ciel au mois de mai : à plusieurs dizaine de mètres de sol, il a arpenté les nuages et a éprouvé un territoire sans frontières composé d'eau, de particules terrestres et de poussières célestes. À la Biennale, des images vidéo dévoileront en partie cette odyssée qui suggère d'autres manières d'habiter le monde. 
> Une œuvre poétique à retrouver dès le 18 septembre aux Usines Fagor.
Avec le soutien d'ESKER et des Aéroports de Lyon / VINCI Airports.
Plus d'infos sur l'artiste
Les artistes de la Biennale en repérage aux Usines Fagor !
Les artistes invités à la 15e Biennale d'art contemporain viennent faire leur repérage aux Usines Fagor. Cette immense friche industrielle située au coeur de Lyon (quartier Gerland) représente un challenge exceptionnel pour les artistes ! 
Découvrir la liste des artistes
Circuits courts
Une Biennale qui irrigue le territoire
Pour la première fois en 2019, la Biennale de Lyon invite des artistes internationaux à produire leurs œuvres à partir des savoir-faire, des technologies et des compétences de son territoire. C'est le cas pour Daniel Dewar et Grégory Gicquel, qui s'associent à l'École de production de la Giraudière, pour le traitement du bois qui servira à la réalisation de leurs œuvres.
> À retrouver au macLYON dès le 18 septembre !
Avec le concours de l'Ecole de Production de la Giraudière soutenue par Total Foundation.
Avec le concours de Velours de Lyon.
Plus d'infos sur les artistes
Veduta
Résidence de Josèfa Ntjam à Givors
Dans le cadre de Veduta 2019, l'artiste française Josèfa Ntjam est en résidence à Givors où elle envisage un projet co-construit avec les habitants volontaires en vue d'une exposition qui proposera des formes hybrides, témoignages de son expérience de la ville et de ses dialogues avec les usagers.
À partir du livre de botanique de sa mère et de planches issues de la collection de la Médiathèque de Givors, un premier atelier d'écriture s'est déroulé avec les habitants jeudi 16 mai. Invité.e à créer une plante imaginaire, chacun.e a débuté la rédaction et la lecture d'une histoire singulière qui, au fur et à mesure des rencontres et ateliers, deviendra commune.
> Rendez-vous le 28 septembre à la Mostra de Givors pour découvrir la performance des Givordins autour de leurs plantes inventées, déjantées, révoltées... entre autres choses !
Avec le soutien de Grain de Couleur/ Valtex Group
Plus d'infos sur l'artiste
L'actu de l'art contemporain à Lyon
Neume, spectre, fumée au MAC Lyon
Du 15 au 26 mai, le MAC Lyon invite l'ENSBA Lyon avec l'exposition Neume, spectre, fumée.
Et du 7 juin au 7 juillet le musée programme avec Lyon BD Festival une exposition de plus de 100 planches originales de Charlie Adlard, le dessinateur de la série Walking Dead.
En savoir plus
Crédits : Stephen Powers. Là où les eaux se mêlent est un titre emprunté à un poème de Raymond Carver, in Poésie © Editions de l'Olivier, 2015. Performance d'Abraham Poincheval, crédit photo : Hervé Glabeck. Daniel Dewar à l'Ecole de la Giraudière, crédit photo : Blandine Soulage. Vue de l'exposition Neume, spectre, fumée au MAC Lyon (15 – 26 mai 2019) Jean Doroszczuk, L'Autre tigre, 2018 (à gauche) + Ophélie Demurger, Barbara et moi, 2018 et Sous-titres au noir pour Barbara, 2018 Courtesy des artistes Crédit photo : Blaise Adilon.
 T. +33(0)4 27 46 65 60

LENE KILDA

http://www.lenekilde.com/betong.html Béton et acier pour mettre en volume les émotions enfantines. La lourdeur des matériaux pour la fragi...