QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 30 octobre 2016

Humeur de ma nuit


Afficher l'image d'origine

...désarçonnée une fois encore par ce passage à l'heure d'hiver. La mammifère que je suis se révolte, renâcle, peine à suivre. Plus les années passent et plus le corps éprouve des difficultés à s'adapter, à se réajuster.
Hier fut gris de gris, avec des passages de grésil froid et peu rassurant. Un bref coup d'oeil sur la place, après avoir repoussé le rideau et collé mon nez sur la vitre. Le halo orangé du réverbère devant chez moi souligne cette pluie glacée qui perdure. Elle est fort peu engageante, je l'avoue.
Seules les ondes me relièrent au monde extérieur. Mon téléphone portable est devenu une extension de moi.
Mon ami M, me téléphona longuement, de sa forteresse d'Auvergne. Il me fit saliver et pester en me racontant son ciel pur, le chaud soleil de ces dernières journées et le ciel tout étoilé des nuits. Ici, la brume froide et blanche ne cède pas de terrain. Pas un pouce!
Les nouvelles provenant de Touraine sont alarmantes. Notre maman bascule lentement et ses moments de lucidité s'estompent. Ma soeur qui croyait retrouver un semblant de paix, s'épuise psychologiquement dans l'aide quotidienne. Et gonfle la terreur de voir la direction de la maison de retraite, juger son état et sa pathologie inadaptés aux lieux. Que faire d'elle si cela arrive? C'est une angoisse permanente.
Et le terrible constat du manque de moyens financiers pour trouver un lieu adapté à elle. Cela nous fait enrager mais nous sommes des dizaines de milliers dans la même situation. Nos gouvernants successifs détournent le regard puisque cela ne les concerne pas.
Image: http://www.20minutes.fr/sante/1714103-20151024-passage-heure-hiver-occasion-mettre-fin-blues-dimanche-soir

2 commentaires:

  1. Bonjours Chère Dam'Martine c'est Adele qui vous suit depuis quelques années,maman de 3 marmots ,aide soignante aupres de la personne agée ....à plein temps et que j'aime mon métier ,je "bichonne" mes "Anciens car nous avons de tres vieux et des centenaires ....j'ai été élevée par ma grand mere et cette générations "ancienne je me veux de la préserver...la rassurée un max mon travail est difficile mais je l'aime car j'aime nos "vieux et qu'ils mérité prise en charge , une douceur ,votre maman est pour le moment perdue et c'est comme "normal...je suis naive mais je souhaite qu'il existe partt dans les hepad des soignants un peu "ange et humaniste comme empathique c'est tellement essentiel pour eux ...j'ai un relationnel exceptonnel je le sais ,ma vie m'a donnée cela et je ne reviendrai pas en arriere meme si je n'ai pa été gaté...je suis proche des "déments , heilzeimer..."c'est la magie des normaux et des "barrés"qui opère....soyez patientes ,votre sœur ,que je saluts pour sa pravour bravo juste qu'il faut savoir lacher ...toutes mes amitiés à vous ,j'aime l'art j'ai fait un bac A3 arts plastiques,puis j'ai été intermittente du spectacle et à 46 ans aide soignante et mamouna! un boy de 9 ans une lolotte de 7 ans et une ado de 15 ,qui ne veut plus me voir!!!.....Adele

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère Adèle, d'avoir pris le temps de ce long message de réconfort. Nous avons eu la chance de trouver une maison de retraite près de chez ma soeur. Un domaine immense autrefois prévu pour la retraite de religieuses mais aujourd'hui ouvert aux laïcs. Le personnel est extraordinaire de gentillesse et de dévouement mais notre maman panique, stresse devant l'inconnu et perd la tête. Il est parfois difficile de la faire redescendre dans notre monde. C'est difficile à admettre alors qu'elle était encore "normale" il y a quelques mois. Nous devons nous adapter sans cesse.
      Quel parcours que le vôtre!:-).. La preuve, une fois encore, que les femmes sont géniales!:-))..Encore merci et au plaisir de vous lire de nouveau!

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!