QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 27 novembre 2016

Humeur du matin




...Oui, oui, du matin! Mot inattendu dans cette rubrique mais pourtant bien réel. Je savoure donc le fait et ce mot.
Hier fut magnifique. Voyager en compagnie de mes 3 enfants était irréel car cela n'était plus arrivé depuis qu'ils étaient en couches culottes. Bon, nous étions un peu à l'étroit dans la Clio mais l'atmosphère était à la détente et aux échanges amusants entre les enfants. Je fus évidemment la cible commune de petites piques souriantes mais le soleil qui nous accompagna estompait toute véléité de rosserie.
Le ciel sembla s'être mis au diapason de notre bonne humeur: ciel bleu, soleil et douceur.
La nouvelle bretelle d'autoroute reliant Lyon à Clermont-Ferrand met maintenant la Loire et nos amis à un peu plus d'une heure de route.
Notre arrivée suscita exclamations joyeuses et embrassades.
Les amis qui nous recevaient furent d'abord les amis de mon mari. Lorsque jeune enseigante je débarquai à Meyzieu, un peu paumée après avoir quitté définitivement ma famille, je fis la connaissance de mon futur mari et de ses amis. Ils formaient un groupe réduit de 3 mecs - un flic, un postier et un instituteur- se retrouvant le soir pour manger. Je fus rapidement acceptée par le trio et partageai leurs expériences culinaires plus ou moins surprenantes.
Le groupe éclata à cause des mutations professionnelles des uns et des autres mais mon mari resta en contact étroit avec Maurice, le postier qui devint rapidement receveur des postes. Il se maria, eut 2 filles et nos familles continuèrent à se fréquenter. La retraite venue, ils retournèrent vivre dans la ferme familiale près de Champoly.
Nous eûmes aussi la joie de retrouver un couple d'amis de Meyzieu, perdu de vue à cause des aléas de la vie.
Les 2 filles de nos hôtes étaient là avec leurs enfants respectifs. L'une vit à Roanne mais l'autre a pris racine à Zurich.
Le repas fut délicieux. Mes amis vivent en quasi autarcie avec un grand jardin et des élevages divers et ils mangent leur production en tentant de manger local et bio.
Seules les douleurs d'Eliane, notre hôtesse, nous émurent. Elle souffre d'une sciatique compliquée par d'autres pathologies et un traitement inadapté ne la soulage pas. L'organisation d'une telle journée l'avait épuisée malgré la présence active de ses 2 filles. Chacun compatissait en la voyant livide mais tentant de faire bonne figure.
Quelle délicieuse journée! Les mets se succédaient et les vins aussi! Nous piochions dans tous les plats avec le plus grand plaisir. Les conversations se croisaient entre rires et émotion et je crois que mes enfants ont redécouvert la chaleur humaine qui existait dans notre vie "d'avant".
La nuit qui tombait donna le signal des départs. Tout le monde semblait ravi et nous échangeâmes tous des promesses de nous retrouver le plus rapidement possible. On est d'accord!!!:-)
Image: http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_42047_Champoly.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!