QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

dimanche 6 novembre 2016

Humeur du matin

Afficher l'image d'origine


...ronronnante!  Bien au chaud près de mon radiateur, l'estomac plein et le moral au beau fixe...contrairement au ciel lyonnais!
Hier soir, accrochée à ma télécommande, j'ai frénétiquement zappé entre les chaînes, me concoctant un programme maison: un tango à Danse avec les Stars, une pointe des Kardashian, de longs passages de séries diverses, bref je me suis fait plaisir. Le hic, c'est que vers 23h, la faim est revenue et que j'y ai cédé. Oh la vilaine! Le marchand de sable ayant déversé quelques brouettes au-dessus de ma tête, j'ai bifurqué vers mon lit en jetant un coup d'oeil sur mon réveil. ô surprise: 00h00!
Cendrillon était à l'heure avant que son carrosse ne redevienne citrouille.
La journée d'hier fut humide, moche et tristounette.
Un long passage à la réception chez ma dentiste pour y régler des soins mais des problèmes se sont révélés et je devrai y retourner Jeudi matin! Flûte!
Ma voiture retrouva sans peine le chemin du village où je vécus ces 4 dernières années. Le salut sonore d'un cousin croisé dans la rue principale  puis les retrouvailles avec cousine Claire. Toujours adorable et je l'aime, quoi! 2h de discussion pendant qu'elle vaquait dans sa cuisine bien chauffée.
Et son "tu manges avec moi! J'ai pas grand chose mais tu manges avec moi!"... et là, pas question de refuser sous peine de la vexer. D'ailleurs, je n'en avais nullement l'intention même si je n'étais pas venue dans ce but!:-)
Une salade composée avec des légumes du jardin, du flétan au curry, des fromages de chèvre locaux et une tarte au sucre que j'avais achetée à la pâtisserie du village voisin.
Un de ses amis vint se joindre à nous pendant la dernière heure et notre discussion dérapa sur nos histoires respectives avec des sites de rencontres. J'avoue que j'y eus recours après mon divorce et j'en garde des anecdotes drôles ou sinistres. De son côté, jeune papa divorcé aussi, il y plongea et nous échangeâmes au milieu de beaucoup de rires. Nous avons tourné la page des ces épisodes depuis longtemps mais les souvenirs perdurent. Un très joyeux moment.
Je repris la route en début d'après-midi et eus la catastrophique envie d'emprunter l'autoroute. Une bonne idée le reste du temps mais sous une pluie torrentielle, ce le fut moins. Les essuie-glaces merdiques de ma petite voiture avaient du mal à évacuer les jets d'eau provoqués par les gros véhicules et je conduisis, accrochée à mon volant et priant tous les saints de me garder en vie.
Une sieste réparatrice et la fin de journée s'étira doucement.
 Image: http://www.tdg.ch/high-tech/zapette-vit-dernieres-heures/story/30733354

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!