QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

lundi 3 avril 2017

Humeur de la nuit

Image


...au coeur du cyclone. Dans ma robe de chambre chaude, je tente d'ouvrir les yeux devant mon écran. Mon bol de Ricoré placé sur la table, je parcours mes différentes boîtes aux lettres et les sites d'informations. Et oui, j'ai recommencé! J'ai eu tort et vais de nouveau les laisser de côté tant ils sont générateurs de colère et d'indignation.
Vivre en dehors de tout ça, est-ce possible? J'en parle avec tous les membres de ma famille et leurs opinions convergent curieusement! 😉
Hier fut apathique. J'avais sous-estimé ma fatigue et je ne regrette pas mon inertie et ma réclusion volontaires. Il a plu, le ciel était gris donc rien de motivant. Mes chers rugbymen (ou footballeurs) et leur public n'avaient pourtant pas redouté la météo et furent bien présents toute la journée. Ce qui m'agaça beaucoup au début tant j'étais à la recherche du calme, me tient maintenant compagnie et me rassure presque. J'avais promis à Léna de l'emmener découvrir ce qui se passait de l'autre côté du mur et je vais devoir tenir parole.
Je n'ai reçu ni SMS ni coups de téléphone. Un peu amère quand même d'avoir toujours la sensation que ces relations amicales et familiales sont à sens unique mais peut-être est-ce une fausse impression. Je sais que je ne suis pas exemplaire car j'ai souvent repoussé le moment de répondre à certains courriers et commentaires et j'ai tout laissé en suspens. Je le regrette et j'ai honte.Si, si!
 Je me laisse emporter dans le désordre agité et le trop plein de ma vie quotidienne entre famille, contraintes et obligations.
Je me dis souvent qu'il va me falloir effectuer un tri et laisser de côté certains aspects de ma vie. Abandonner ce blog est une des options, je l'avoue. Mon temps rétrécit, entre dans le goulot du sablier et continuer à agir comme je le fais semble de moins en moins raisonnable.
Bref, il me faudra bientôt faire des choix. L'inconnu me fait peur et me fascine en même temps car j'aime les nouvelles expériences.
Les nouvelles de ma mère sont alarmistes, alarmantes et la perspective de son décès prochain génère tant de questions: l'organisation, le voyage vers la Touraine, laisser ma fille se débrouiller seule, gérer l'émotion de mes enfants. J'en frémis d'avance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!