QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 2 août 2017

Humeur du matin



Et voilà, nous y sommes! Un jour particulier entre joie et résignation! 
J'ajoute donc aujourd'hui une bougie sur mon gâteau de vie. Quelle aventure! J'ai connu des très hauts et des très bas mais ma ligne de vie semble s'être apaisée. Que reste t'il? De la résignation côté coeur, de l'amour à profusion côté famille et ami(e)s, de la joie de vivre, des émois et des emballements, des excès encore, quelques regrets, et encore beaucoup d'attention au monde et d'intérêt pour une multitude de sujets.
J'avance donc cahin-caha avec quelques soubresauts et des chutes mais j'avance!
Je viens d'inspecter mon visage et pas de ride supplémentaire! Ouf! Ma fille cadette a réalisé hier soir quel âge j'avais et a gentiment confié que je ne faisais pas mon âge. "on te donne 10 ans de moins, maman!"...Ouf, mon amour-propre est sauf et satisfait. Oui, je sais, c'est puéril mais si réconfortant.
Hier fut torride et difficile à supporter. Beaucoup de mouvement avant l'écroulement total vers 23h. 
Ma soeur a vu un médecin. Le diagnostic est rassurant. J'ai fait le plein d'essence et nous avons trouvé les jouets pour Léna chez Toy's RUs. Ca, c'est fait!
Nous avons marché dans Montchat. Ma soeur confrontait ses souvenirs à la réalité et ne s'y retrouvait pas. Nous sommes entrées dans la boutique aux merveilles- la Fève d'Or-  une confiserie de rêve où nous n'avions pas assez de 2 yeux pour admirer les chocolats et bonbons offerts. Nos sens étaient en éveil. Du plaisir visuel et olfactif pur!
http://www.fevedor.com/

Nous nous sommes ensuite assises à une table de la terrasse du restaurant pour nous désaltérer et jouir des souffles d'air puis nous avons migré vers la terrasse intérieure. Nos 2 amies sont arrivées, pimpantes et souriantes.
Si l'accueil téléphonique du patron avait été mitigé, le repas fut exquis et au goût de toutes. Des conversations croisées espionnées avec le sourire par les 2 types de la table voisine toute proche. Notre enthousiasme et nos rires durent leur plaire ou ... les inquiéter! 😊
Séparation à regret sous les platanes de la place de l'église puis nous rentrâmes à la maison. Une courte halte que nous n'aurions pas dû faire dans une pâtisserie du quartier. Un petit choix de gâteaux mais nous n'osâmes pas, ni ma soeur ni moi, ressortir sans rien acheter. Quel couple de buses!
Le gâteau était recouvert d'une crème qui fondit à vue d'oeil avec la chaleur du début de soirée. Les bougies s'écroulaient lentement, au rythme de la fonte du glacis et certaines se recroquevillaient doucement sous l'effet de la température encore élevée à cette heure. Et le gâteau fut abandonné dans les assiettes tant il était sucré! Bref, un couac mais un couac vite oublié devant le plaisir de Léna ouvrant ses cadeaux.
Soirée sur la terrasse à guetter les nuages et la pluie annoncée. Et comme Soeur Anne, elle ne vint pas! Mes filles partirent chercher leur oncle à la gare de la Part-Dieu et tout le monde se retrouva enfin à chercher le moindre souffle d'air. Elles partirent se reposer et je m'écroulai enfin sur mon lit.
Image: http://boiteahistoires.free.fr/barbebleue_crane.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!