QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

vendredi 28 juillet 2017

Humeur du matin

Résultat de recherche d'images pour "double salto"


...délicieuse, sucrée à souhait. 
Tatatam! Roulement de tambour, pirouette et je retombe sur mes pieds, le sourire aux lèvres. Je suis prête à prendre le monde à bras le corps mais attendez que j'aie déjeuné. Ensuite, tout pourra arriver: la terre pourra imploser, le ciel se fendre. je serai là!
Je viens de faire remarquer à ma soeur combien il était agréable d'être seules! J'adore chaque membre de ma famille mais ce va-et-vient perpétuel est un défi permanent. Certains viennent passer quelques heures et d'autres s'installent carrément et tout recommence le lendemain! Nous ignorons chaque matin les événements de la journée, qui viendra et ne viendra pas. J'irai après l'intermède ordinateur, préparer un clafoutis pour les éventuels visiteurs. 😊
L'air est tiède et le silence règne. Les portes-fenêtres et les fenêtres sont déjà grandes ouvertes et les bruits du monde extérieur arrivent jusqu'à moi.
Je tends l'oreille et le moteur d'une voiture troue la quiétude matinale. Je savoure ce moment car les annonces de la mairie sont plutôt inquiétantes: le Rugby sera remplacé par le Football dans le stade à la rentrée. Nous aurons les footeux de l'autre côté du mur! 
Madre de Dios! L'horreur intégrale! 
Hier fut agréable grâce à Léna qui nous régala de ses mimiques, de ses acrobaties et de son babil plein d'humour. Ma soeur a la gentillesse de lui faire faire quotidiennement quelques pages de ses cahiers de vacances et de la faire lire. Il faut impérativement s'y adonner chaque jour afin que sa lecture soit fluide et aisée à la rentrée. Il lui faut s'entraîner et tout le monde s'attelle à la tâche.
" Votre mission, si vous l'acceptez..." 😊
Je viens de passer négligemment un doigt sur mon menton. Bon sang, les poils poussent à la vitesse du son. Il faut se promener une pince à épiler à la main. Personne ne m'a informée à ma naissance que vieillir s'accompagnerait d'une foultitude de métamorphoses corporelles. Je ne sais pas si j'aurais accepté de naître dans ces conditions! 😄
Image: http://mannaweb.net/content.php?lang=en&m=menu_manna&c=exercise&exercise_id=208

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!