QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mardi 8 août 2017

Humeur du matin

Résultat de recherche d'images pour "procrastiner"

...en compote mais pleine d'entrain. Toujours cette fameuse dichotomie entre mental et physique.
Je contemple mon appartement. On dirait que l'armée napoléonienne en a fait son bivouac avant d'évacuer les lieux. 
Waterloo, morne plaine!
Après les retrouvailles avec un appartement déserté, j'ai baissé les bras et me suis relâchée. A moi le canapé, l'ordinateur, les bouquins!
La voiture des filles partit un peu après 11h. Aucune nouvelle d'elles donc je suppose que tout va bien et qu'elles furent trop occupées pour donner signe de vie. Bref, j'ai envoyé promener toute velléité de faire, d'agir, de ranger, de nettoyer. J'ai procrastiné avec une intense jubilation, ce que je n'ai jamais pu faire pendant que la maison était pleine de monde.
J'ai donc retrouvé ma solitude et l'ennui avec un plaisir infini. 
J'avais tenté une courte sortie hier vers midi pour récupérer un ordinateur chez Boulanger puis, la faim se faisant sentir, j'ai mangé à Pizza Paï. Un bémol pour cette fois: j'étais à une table contre la barrière de l'estrade, sur laquelle de l'autre côté, étaient assis des couples ou des groupes de 2. Nous mangions donc à moins d'un mètre des autres et l'intimité était impossible. Je déteste manger aussi près d'inconnus et entendre leurs conversations a gâché ce moment. 
De retour sur le parking surchauffé, je repris la route vers Ikea. Las! Nous devions être 10.000 à avoir eu la même idée. Plus de place de stationnement et je dus me résoudre à abandonner mon projet.
La jubilation d'envoyer valser ses vêtements et de se coucher pour une sieste réparatrice. Elle ne répara pas grand chose, en fait, puisque mon sommeil fut brutalement interrompu par des textos. J'y répondis et mon cerveau se remit en mode "marche". 
Le coucher fut avancé mais le sommeil mit du temps à s'installer. Tu sais bien, Martine, que le café t'est interdit après midi! Pourquoi t'obstines-tu? 
Un énorme orage très bruyant me fit sursauter à 4h du matin. Je remontai le drap en soupirant d'aise, mit l'alarme du réveil sur 6h et me rendormis en soupirant d'aise. J'adore les orages.
Ce matin, j'ai rendez-vous à 9h30 avec Gentil Coiffeur. Il a sursauté en voyant ma coiffure et m'a avertie qu'il allait changer ça. A quoi dois-je m'attendre? Je l'ignore: je laisse agir le maestro!
http://salonyocolor.wixsite.com/yo-color
Il pleut, un vent violent souffle mais je souris! 

Image: http://vosdesirsfontdesordre.fr/pourquoi-procrastiner/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!