samedi 28 avril 2018

Humeur de la nuit




...fraîche comme une rose devant mon ordinateur! Vous ne croyiez tout de même pas que j'allais bouleverser mes habitudes et dormir d'une seule traite, non?
Si???

Vous m'épatez!:-)
Cette insomnie m'a donné l'occasion de savourer les dialogues et le beau visage de Candice Renoir (Cécile Bois dans le civil!). Je "rentabilise" à ma manière ce temps où je devrais dormir. J'attends, je guette les signes annonciateurs du moment précis où le sommeil reviendra. 
Je sais que je devrais aller à la pharmacie pour acheter une de ces précieuses aides au sommeil mais je résiste, je renâcle, je traîne les pieds.
Une longue dépression nerveuse, une cargaison de médicaments et le rejet de cette pharmacopée qui me vola 5 ans de ma vie. "voler" n'est sans doute pas le mot le plus approprié parce qu'ils m'aidèrent à oublier mais je n'ai pratiquement pas de souvenirs de ces années: je vivais dans un brouillard médicamenteux permanent et je ne veux plus y replonger.
Hier fut ensoleillé mais la pluie vient de faire son apparition. Zut!
Je suis bien allée au magasin Conforama où j'eus la chance d'être prise en charge par une adorable employée compétente. Elle me conseilla dans mon achat puis je me dirigeai, commande faite, vers l'espace financement. J'y fus accueillie par une hôtesse exubérante mais fiable. Nous préparâmes mon dossier mais lors de la finalisation par ma signature électronique, le système tomba en panne. Il me fallut patienter un long moment avant que tout ne rentre dans l'ordre.
Je choisis le paiement sur 20 mois et fus choquée par le groupement des intérêts sur la première mensualité. Celle-ci s'en trouve multipliée par 4! Vraiment surprenant et pas très logique ni commercial.
Je quittai les lieux vers midi vingt et découvris un Food Truck sur la parking. Affamée, je m'empressai de m'y rendre. Le responsable finissait de servir un client lorsqu'un jeune homme débarqua, se posta devant moi et passa sa commande. Le patron la prit sans réagir le moins du monde et ne fit pas remarquer que j'étais prioritaire. La colère me gagna et je quittai les lieux. Qu'attendre de quelqu'un qui agit ainsi? Pas question de lui laisser un euro! Je repartis tel Lucky Luke au soleil couchant sauf que le soleil était au zénith pour moi et que je suais dans l'habitacle de ma Toyota. 
Courses alimentaires au Lidl de St Bonnet de Mure d'où je ressortis saoûlée par l'agitation et la foule impatiente.
Retour chez moi où je déposai les sacs pleins dans la cuisine, en profitai pour ôter mes vêtements et m'installer devant la télévision pour un repas rapide. 
Ma fin de journée fut apathique: j'avais dépensé mes réserves d'énergie.

1 commentaire:

  1. Les aventures de Martine à Casto, puis Lucky Luke au Food-Truck : quelle journée littéraire sans oublier les poèmes de Candice. Renoir c'est la marque de peinture que tu as acheté? Courage mauvais temps aujourd'hui Bizen

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Erwann de Kerros

https://www.facebook.com/erwann.dekerros https://www.terreexotique.fr/ J'avoue humblement et sans honte, que j'ai d'abord ...