QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

vendredi 13 avril 2018

Humeur de ma nuit

Résultat de recherche d'images pour "meurtres a sandhamn"


...je suis au rendez-vous en ce milieu de nuit...comme d'habitude! Mon cerveau semble avoir intégré ce réveil et le geste automatique de ce billet de nuit. 
  Je me suis éveillée vers 1h30, sans énervement, sans colère, sans frustration. J'ai même apprécié cette occasion de "rattraper" les épisodes manqués de la série suédoise "meurtres à Sandhamn"!
Je suis étonnée de découvrir ce soleil permanent qui bronze allègrement les corps des suédois.Comment font donc les scénaristes pour inventer des histoires se déroulant dans un périmètre aussi restreint et en omettant les moustiques?  😊
Hier fut un jour blanc, un jour de transition: retrouver mes marques, savourer le vide voulu, accepter de ne rien faire ou d'agir, renouer des liens, reprendre pied et savourer l'instant présent, tout simplement être heureuse.
L'important est dans mon regard sur le monde et non pas le monde lui-même. J'ouvre grands mes yeux, je m'intéresse et suis attentive à tout ce qui se passe. Ces petites aventures quotidiennes font mon bonheur. Nul besoin d'attendre de grandes surprises ou de grands changements. Ces "petites" choses, ces "petits" moments extra-ordinaires me satisfont.
Ce matin, ce sera différent. Plus question de procrastiner. Il me faudra passer à l'action. Tout ce que j'ai repoussé devra être finalisé. Tant pis pour toi, Martine!
Mon premier geste sera d'aller retrouver Bizen. Je dois lui donner un carton du bon vin de Touraine rapporté il y a peu. Il m'a appelée "la pinardière", hier dans un de ces textos dont il a le secret! 😉
Je me dirigerai ensuite vers l'Isère pour quelques achats à Tignieu puis rentrerai vers Lyon. Le magasin Castorama m'accueillera pour une visite repoussée si souvent que je n'y croyais plus. Je veux et je dois acheter ces §&£¤ de tringles à rideaux qui m'aideront à retrouver un semblant d'intimité. Mon propriétaire a la fâcheuse tendance de débarquer sans prévenir et me trouve souvent en petite tenue. Je refuse de continuer!
Il me faudra ensuite finaliser le tout en dénichant un bricoleur qui acceptera de m'aider. Ce sera moins simple que de l'écrire.
On y croit! 


1 commentaire:

  1. J'observe que c'est le monde à l'envers. D'habitude c'est la maison Nicolas qui livre les pinardier(e)s!! Facile celle là! Alors que le soleil arrive tu vas donc priver ton corps de ses rayons bénéfiques pour le moral? A te lire on penserait que ton proprio passe par les fenêtres... et n'oublie pas le 25 décembre ya des mecs qui descendent par la cheminée. Bizen

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!