dimanche 27 septembre 2020

Humeur du jour

 Le retour! Un retour après 4 jours de silence. Pourquoi, pourriez-vous me demander? Je n'avais pas envie, plus envie. Cette période me dérange, m'impose de réfléchir à ce que je veux, avec qui je veux être et ce que j'ai envie de faire. Je pense sincèrement que ce questionnement est propre à tout le monde et que 2 camps s'affrontent. Tout le monde est unanime et déplore ces nouvelles règles mais les opinions divergent à ce stade là: les pro masques et les anti. J'use beaucoup d'énergie à défendre mon point de vue mais j'ai décidé de me taire, de m'obliger à ne plus répondre. A quoi cela sert-il? Je ne convaincrai pas les anti et je ne changerai pas d'avis. Passons à autre chose.

L'automne est arrivé brutalement et la maussaderie avec. Je hais cette saison, cette petite mort tristounette dont les couleurs éclatantes ne suffisent pas à me convaincre de l'apprécier. 

Dans la foulée et sans avertissement, sont arrivés le vent, la pluie, les nuages et le ciel gris sombre. La tête et le corps peinent à assimiler la nouvelle. Il a fallu ressortir la couette, la robe de chambre et, en accord avec ma voisine, remettre le chauffage en route. Les 5° matinaux sont trop abrupts pour mon âge. 

Coline vient de me téléphoner pour prendre des nouvelles et m'inviter à manger un chou/saucisses vendredi prochain. J'en salive d'avance et j'ai de nouveau faim! Je hais cette fringale permanente qui ne me quitte pas. Elle me colle à la peau et je tente vainement de la distancier. Elle a toujours gagné jusque là.

La pluie fine qui tombe depuis quelques jours n'a pas dissuadé les joueurs et accompagnateurs du tournoi de football ayant lieu ce week-end. Je suis exaspérée par les annonces au micro mais je tolère les cris des joueurs et du public. Je crois m'y être habituée depuis 4 ans et demi.

Je regrette seulement que la mairie ne tienne jamais compte des résidents autour des stades. Je conçois que le sport soit important mais les stades urbains sont des vecteurs d'incivilités et de bruits permanents que nous devons supporter 7 jours sur 7 et 16 heures par jour.. 

Ma soeur et mon beau-frère arriveront dimanche prochain. Je suis contente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Humeur matinale

 Matin houleux au niveau digestif et j'appréhende cette journée festive. Je devrais rester vigilante, ne pas trop manger ni boire. Un ch...