vendredi 7 mai 2021

Humeur du jour

 Bonjour à tous. J'ai un peu traîné à venir car je tenais à me préparer rapidement. C'est fait et les asperges pour midi trempent déjà dans l'huile d'olive. J'aurai, en effet, le plaisir de déjeuner avec ma belle Anaïs. Quel plaisir de la voir! Elle travaille à l'hôpital psychiatrique et mène un DU de front sur un sujet si compliqué que je serais bien incapable de vous en redire l'intitulé. Je me souviens juste du mot schizophrénie. 😊

Bref, elle est surchargée de travail.

Hier fut surprenant. J'étais en train de manger lorsque mon téléphone portable sonna. Le nom de l'école de Léna s'afficha, mon coeur fit un bond derrière mes amygdales et je décrochai anxieusement. Une voix masculine: "Bonjour Madame. C'est Bruno! Bruno...., l'instituteur de Léna. N'ayez pas peur mais....!"

Je devais aller la chercher. J'abandonnai tout sur place, m'habillai et partis vers le 3 ème arrondissement de Lyon. 2 fois le tour du quartier avant de dénicher une place de stationnement. Je trottinais jusqu'au portail pour arriver pile au moment où les enseignants le fermaient. Vite, demi-tour pour trotter de nouveau jusqu'à l'entrée principale. Je sonnai et eus la surprise de voir la porte s'ouvrir. L'animateur, que je connais depuis des années, me reconnut à son tour, héla Léna et la remit entre mes mains. Toujours ces fichues douleurs au niveau de l'estomac. J'avertis sa mère et la petite choisit de venir chez moi. Demi-tour et nous passâmes l'après-midi ensemble, au chaud et tranquillement. La pluie empêcha toute sortie mais Léna tint à aller prendre l'air dans le jardin. Sa maman vint la rechercher en fin d'après-midi, après avoir terminé son travail et je pus retrouver le rythme lent de mes soirées.

Une longue interruption de sommeil en milieu de nuit, à peine le temps de regarder en replay les 2 épisodes de la série HPI et je me remis au lit non sans avoir programmé l'alarme de mon réveil.

Et comme toujours, mon cerveau se réveilla quelques minutes avant la sonnerie. Mais comment procède t'il pour agir ainsi? 

Le soleil inonde ma chambre mais je sais que cela ne durera pas. La pluie sera notre accompagnatrice pendant plusieurs jours et nous nous y préparons.

Je quitterai la maison vers 9h45 pour aller subir ma seconde injection du vaccin Pfizer. Je ne suis pas très rassurée car je commis l'erreur d'aller lire les possibles effets de la seconde injection. Je répète le mantra "je vais bien, tout va bien" pour persuader mon cerveau de taire cette peur et de seriner à mon corps que tout ira bien.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Humeur matinale

 Matin houleux au niveau digestif et j'appréhende cette journée festive. Je devrais rester vigilante, ne pas trop manger ni boire. Un ch...