jeudi 16 septembre 2021

Humeur du jour

 Tiens, bonjour, salut, dis-moi comment tu vas

Depuis le temps que l'on ne s'est pas vus
Tu sais, crois-moi je ne t'attendais plus
Comme c'est drôle tu vois de se rencontrer là
Je dois t'avouer qu'il m'arrivait parfois
Tout seul le soir de repenser à toi
Oui Martine, c'est moi, non je n'ai pas changé.."
Merci à C Jérôme (ou à ses héritiers) de me permettre de modifier un peu les paroles de sa chanson 
Hier fut un jour blanc. La veille, le chantier s'était interrompu à 20h pile, me laissant épuisée et au bord des larmes.
Lorsque marteau et perceuse entamèrent leur duo hier vers 8h45, mon sang ne fit qu'un tour et ma seule idée fut "je me casse!".
Je me suis donc préparée et suis partie sans but précis. J'ai donc passé mes heures dans un petit périmètre sur Saint-Priest. Conforama, Darty et les 4 Murs. J'étais au 36 ème dessous mais il m'arriva une chose incroyable, le signe que je ne devais pas me laisser aller, ensevelir. Voici le récit que j'en fis pour Facebook:  
" Ce matin, gros coup de blues lié à la fatigue du bruit permanent. De guerre lasse, je me prépare à sortir. En avant! Premier arrêt à Conforama et première surprise: 5 personnes inconnues me disent bonjour en souriant. Tiens tiens! Second arrêt au magasin 4 Murs et même constat: des bonjours, des sourires derrière les masques et je savoure en me disant que l'Univers me réconforte à sa manière. Merci l'Univers! Je vais prendre le relais et saluer des inconnus à mon tour. Le sourire, c'est "passe à ton voisin" même si cela surprend. Et un ami vient de m'appeler afin de me proposer de manger avec lui à midi. Re merci l'Univers"!
Nicolas me rejoignit pour un long moment détendu au restaurant le Steack House qui n'a que le nom d'anglosaxon. Personnel asiatique et principe du libre service mais les plats sont bons. Ce n'est pas le cas dans tous les restaurants de même style.
Retour non sans avoir effectué quelques courses. Je n'ai évidemment pas trouvé la totalité des ingrédients notés sur ma liste. Tu vois, Soeurette, je fais aussi des listes! 👍
Et le miracle ultime: les ouvriers avaient déserté le chantier donc silence sur la droite. La gauche, hélas, était sous tension: des équipes de jeunes jouant au football sur le stade avec moults cris et coups de sifflet. On respire, Martine, on respire! Ils iront bien se coucher à un moment.
Il me fut impossible de m'endormir malgré la fatigue et je dus patienter jusqu'à minuit, pauvre vieille Cendrillon en chaussons et chemise de nuit!
La pluie et les grondements du tonnerre nous accompagnèrent et ce matin, le ciel est d'un gris pâle délavé. Les averses ont cessé.

2 commentaires:

  1. La vache c'est grave: les deux sœurs font des listes.... Aux abris. Moi qui pensais que ds la vallée du Rhône nous étions épargnés.... Qu'une troglodyte soit atteinte... passons, mais tout de même!!

    RépondreSupprimer
  2. Journée du miracle d’où l'expression elle marche sur l'eau...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Humeur de ma nuit

 2 petits degrés dehors et la bénédiction d'être au chaud et protégée. La neige pointera bientôt son nez avec les ennuis liés et l'o...